Harcèlement moral et violences dans le couple : non, ce n'est pas de l'Amour ! 

 

 

Le harcèlement moral dans le couple concerne des faits graves commis par un conjoint, pacsé ou concubin — y compris par les « ex » — sur l’autre conjoint et/ou sur les enfants, ainsi que l’indique la loi du 9 juillet 2010.

 

Le harcèlement moral est une des formes de la violence conjugale. Le conjoint pervers narcissique manipulateur persécute la femme pendant la relation, lui fait subir l’emprise comme un lavage de cerveau et la dénigre ensuite devant les tribunaux quand se produit la séparation.

 

Il veut prendre les enfants en garde alternée voire en garde exclusive pour ne pas payer un centime. Ce père n’assume pas ses responsabilités. Le plus souvent il nie la violence qu’il a exercée ou lui trouve toutes sortes de justifications. Il accuse la femme devant la Justice et se plaint comme si c’était lui la victime.

 

La femme endure le plus souvent une « victimisation secondaire » de la part d’une Justice incompétente qui alimente la thèse d’un « conflit parental » et ne reconnait pas la femme comme victime de violences conjugales malgré la loi. 

La "victimisation secondaire" est la réponse négative de la société (système judiciaire) qui devrait soutenir la victime mais qui la fait souffrir une seconde fois. 

 

Les conséquences en sont dramatiques : les enfants victimes et témoins de cette violence intra-familiale sont souvent confiés à la garde du conjoint manipulateur, au mépris de leurs droits les plus fondamentaux.

 

Dans le couple, la peur, la honte et la culpabilité doivent changer de camp. Vous êtes une femme qui a le droit au bonheur, à la réussite sociale et professionnelle ainsi qu’à une nouvelle vie amoureuse.

 

Vous avez le droit de vous reconstruire après la mise à distance du conjoint pervers. Vos enfants ont besoin d’avoir leurs droits défendus face à la violence psychologique, physique ou sexuelle.

Harcèlement moral dans la famille : des grands-parents si charmants... en apparence ! 

 

Le harcèlement moral au sein de la famille doit être bien différencié de celui qui est réalisé dans le domaine du couple, y compris après le divorce ou la rupture.

 

Le domaine de la famille concerne tous les membres de la famille qui ne sont pas le couple ou l’ex-couple séparé : vos parents et ceux de votre conjoint, votre famille et votre belle-famille au sens large. Les membres éloignés de la famille en font partie ainsi que les amis proches de la famille considérés par tous comme des membres du groupe familial

 

Le harcèlement moral dans la famille est un harcèlement individuel ou de groupe.

 

Il est réalisé :

- Par une seule personne de votre famille. Votre père, mère, frère, soeur, oncle ou tante etc.  

- Par une ou 2 personnes de la famille de votre conjoint qui n'est pas un pervers et qui a voulu couper les ponts avec eux. En général, ce sont ses parents (grands-parents paternels des enfants, donc belle-mère et beau-père de la femme victime). 

- Par le clan familial toxique entier de votre conjoint ou ex conjoint manipulateur pervers sur vous et/ou vos enfants. C'est un harcèlement de groupe, accentué en particulier lors des procédures judiciaires. 

- Par le clan entier votre propre famille toxique sur vous, vos enfants, votre conjoint aimant car on veut vous détruire. C'est le cas de l'adulte qui un ex enfant abusé. 

 

Les grands-parents manipulateurs sont des acharnés. Ils sont à la retraite et ont le temps de harceler. 

Dans tous les cas, la loi sur le  droit de visite des grands-parents selon l'article 371-4 du Code Civil est souvent utilisé pour vous harceler en Justice et mettre la main sur vos enfants. 

 

Parfois ces 2 clans familiaux s’allient pour persécuter la même personne considérée comme méchante, mauvaise etc. alors qu’elle est une innocente victime.

 

Découvrez les stratégies pour vous protéger des pervers narcissiques manipulateurs familiaux et pour protéger vos enfants d’un environnement malsain qui cause des traumatismes.

La protection des enfants dans les familles où l’un des conjoints voire sa famille entière est pervers narcissique manipulateur

 

La protection de ces enfants s’avère difficile en raison de l'idéologie actuelle  de la pacification du divorce qui impose de maintenir les liens dans la famille, même quand l’un des parents ou sa famille (grands-parents) sont toxiques, pervers et abuseurs. Ils peuvent manipuler l’enfant, acheter son affection pour le monter contre la mère protectrice ou le maltraiter pendant les droits de visite (week-ends et vacances) en le menaçant de mort pour obtenir son silence. 

Les cas de violences sexuelles intra-familiales sont très mal pris en charge par la Justice en France. Au pénal, 95% des plaintes pour agressions sexuelles sur mineurs sont classées sans suite. Dans les séparations parentales, ces enfants victimes ne sont pas mis à l'abri des violences par nos tribunaux. Des injustices affreuses concernent ces enfants ainsi que leurs mères protectrices. 

Votre enfant est-il en danger physique ou mental ?  

Apprenez à combattre sans relâche et à éviter les dysfonctionnements judiciaires. Vous aurez à passer entre les mailles du filet de la victimisation secondaire pour faire reconnaître votre enfant comme étant victime s'il a subi des abus.

L'objectif est de couper les ponts avec le ou les pervers de façon légale pour protéger vos enfants.  Mais il n'est pas si facile d'obtenir la condamnation et l'éloignement par voie légale du conjoint toxique et de la famille perverse pour avoir commis des maltraitances et des abus d'ordre sexuel ou émotionnel sur d'innocentes petites victimes. 

La victimisation secondaire des enfants et des femmes victimes de violences dans la famille est un procédé étatique illégal qui a été interdit par le Conseil de l'Europe en 2011 dans sa "Convention d'Istambul" contre la violence domestique.  

 
 
 
PRENEZ RDV AVEC
VOTRE COACH SPECIALISTE 
Sophie Soria-Glo
- Séances en face-à-face à notre cabinet de Paris. 
- Séances par téléphone en régions et à l'étranger. Coaching en Anglais. 
- Accompagnement psychologique et stratégique, coaching juridique et séances de  "Coach Tribunal" pour les victimes de pervers narcissiques manipulateurs dans le couple, la famille ou l'entreprise. 
- Coaching parental et conseils éducatifs pour les femmes. Sophie Soria-Glo ne reçoit pas les enfants. 
- Engagement humaniste : groupe de parole gratuit 2 fois par mois à la Maison des Associations de Paris 11è avec un avocat spécialisé. 
Toutes les prestations de conseil et de coaching du Nouveau Coaching Ethique sont réservées aux femmes. Le Nouveau Coaching Ethique, dirigé par une femme, ne donne pas ses coordonnées téléphoniques sur le Net pour éviter le harcèlement par téléphone des personnes malintentionnées qui ne veulent pas qu'on aide les victimes. 
CONTACT PAR MAIL POUR PRENDRE RDV : coachingethique@gmail.com
 
 
Commandez le livre 
de Sophie Soria-Glo
Guide pratique avec tous les conseils
CONTACT : coachingethique@gmail.com
 
Livre auto-publié pour avoir la liberté de parole et pouvoir dénoncer toutes les injustices subies au plan institutionnel
par les victimes de manipulateurs . 
 
NON A LA VICTIMISATION SECONDAIRE !
 
Le livre n'est pas en vente sur Internet et ce n'est pas un e-book gratuit. 
490 pages. Couverture pelliculée. 
Publication en juin 2016. Prix : 25 EUR + frais postaux 10 EUR (total 35 EUR).
 
Le livre est proposé à tarif solidaire 
pour les victimes ruinées
par le harcèlement moral et l'acharnement à vous détruire. 
Vous ne payez l'ouvrage que 10 EUR
+ 10 EUR frais postaux soit 20 EUR  
au lieu de 35 EUR. 
Harcèlement moral et/ou sexuel en entreprise : salariée ou à votre compte, le harcèlement moral peut prendre plusieurs formes

 

 

Vous êtes une femme cadre ou dirigeante, manager ou au niveau employée et vous subissez des attaques de harcèlement moral et / ou sexuel dans votre poste en entreprise. 

Vous êtes l'objet d'attaques sexistes, de discriminations, voire de plafond de de verre. On vous refuse le leadership auquel chaque femme a droit. 

 

Un pervers narcissique ou un manipulateur voire une manipulatrice jalouse et envieuse vous a ciblée pour vous nuire et fomente des complots pour votre destruction. 

 

Votre entreprise ne vous soutient pas et ne comprend pas ce qui se passe, voire on fait semblant. 

La hiérarchie soutient le harceleur et la Direction des Ressources Humaines prétend qu'il s'agit d'un simple "conflit" ou que c'est votre imagination qui vous joue des tours. 

 

A vous de résoudre le problème toute seule... ou de partir sans un centime de dédommagement pour les souffrances endurées ! 

 

Personne ne vous tend la main pour vous en sortir. Au contraire, on veut se débarrasser de vous : vous êtes devenue le petit mouton noir de l'entreprise, le canard boiteux, la paria seule et rejetée.  

 

Votre situation n'est pas unique : la plupart des entreprises ne soutiennent pas les victimes de manipulateurs pervers et toxiques. 

Vous êtes une femme dirigeante de votre propre entreprise, en butte à du harcèlement moral de votre conjoint manipulateur toxique qui est aussi votre associé et qui profite de vous.  Pourtant vous avez droit à la réussite, au bonheur et au leadership de tout femme qui entreprend. 

Découvrez les stratégies de défense et de reconstruction face au harcèlement moral dans la sphère professionnelle. 

 

Apprenez à vous défendre :
les lois contre 
le harcèlement moral 

 

Certaines de ces lois sont connues, d’autres le sont beaucoup moins. Et d’autres encore ne sont pas appliquées. Le harcèlement moral n'est pas un simple "conflit" : c'est de la violence avec agresseur et victime. Et c'est aussi un délit pénal !

Les lois contre le harcèlement moral et les violences dans le couple

 

Loi du 9 juillet 2010 contre le harcèlement moral dans le couple et ses conséquences sur les enfants.

Les 4 principales mesures de la loi :

1- Couple : délit de harcèlement moral entre conjoints, concubins ou pacsés, y compris les ex donc après la séparation. 

Critères : la dégradation des conditions de vie et de l’état de santé physique ou mentale de la victime.

Les mails, SMS et coups de téléphone malveillants et répétés sont aussi considérés comme des preuves du harcèlement moral.

La diffamation sur les réseaux sociaux relève d'une autre loi (voir en fin de §). 

 

 

 

 

 

2- Garde des enfants lors de la séparation ou du divorce 

- Nouveaux Articles 373-2-1 et 373-2-9 du Code Civil  : le "Point Rencontre". En cas de danger pour les enfants après la séparation du couple, il est possible de demander au Juge aux Affaites familiales (JAF) que l'autre parent voit seulement les enfants en présence d'éducateurs dans un centre social spécialisé. Dans la pratique, cette mesure de protection des enfants est cependant très difficile à obtenir étant donnée la mentalité actuelle des tribunaux de la famille et le manque de places en "Points Rencontre". 

 

- Nouvel alinéa 6 de l’article 373-2-11 du Code Civil : le JAF doit tenir compte des «  pressions ou violences, à caractère physique ou psychologique, exercées par l'un des parents sur la personne de l'autre » pour attribuer la garde des enfants à l’un ou l’autre parent. Vous devez être en mesure de prouver ces violences à la Justice. Faute de preuves et d'arguments convaincants, le droit de garde classique est la plupart du temps appliqué par les juges (un WE sur 2 et la moitié des vacances). 

 

3- Ordonnance de protection : interdiction au conjoint violent de rentrer en contact avec la victime et les enfants par tous moyens. Article 515-9 du Code Civil, modifié par la loi du 4 août 2014. Vous devez la demander au JAF avec un bon dossier comportant des preuves. 

4- Interdiction des mariages forcés.

Loi du 18 novembre 2016 sur la modernisation de la Justice au 21è siècle. Cette loi modifie l’article 373-2-10 du Code Civil. La médiation familiale est interdite en cas de violences sur l’autre conjoint ou sur les enfants.

La victime a donc le droit de refuser cette médiation. La médiation qui est comme une réconciliation avec l'agresseur, est impossible. Elle traumatise les victimes.

Cet article de loi est fait pour les protéger mais il est peu appliqué car peu demandé par les avocats. 

 

Loi du 4 août 2014 sur l’égalité entre femmes et hommes 

- Nouvel article 515-11 du Code Civil : attribution du domicile conjugal à la femme bénéficiant de l’ordonnance de protection. Droit de dissimuler son adresse et de donner l’adresse de son avocat ou d’une association en cas de procédure.

- Retrait de l'autorité parentale à l’auteur de violences sur l’autre conjoint ou sur les enfants : les nouveaux articles 221-5-5 et 222-48-2 du Code Pénal imposent au juge pénal (Tribunal Correctionnel ou Cour d'Assises) de se prononcer sur le retrait total ou partiel de l’autorité parentale lorsqu’il condamne un auteur de violences pour le crime ou délit de : meurtre ou tentative de meurtre, torture et actes de barbarie, viol et agression sexuelle ou harcèlement moral, commis par le père ou la mère sur la personne de son enfant ou de l’autre parent.

La plupart de ces lois et mesures protectrices ne sont pas appliquées par nos tribunaux de la famille. Des dysfonctionnements très graves sont dénoncés par les victimes et par les associations. Sophie Soria-Glo a écrit plusieurs chapitres de son ouvrage sur ce sujet (voir ci-dessus).  

C’est pourquoi la femme victime doit se faire entourer et accompagner par une équipe de professionnels compétents et qualifiés pour ne pas prendre le risque de perdre la garde des enfants lors du divorce ou de la séparation avec le pervers narcissique manipulateur qui la fera passer pour la coupable aux yeux des juges. 

- La médiation pénale est une alternative aux procès en correctionnelle pour les délits. Elle  n'est pas obligatoire. Vous pouvez la refuser et exiger que votre conjoint violent soit jugé. Il peut cependant être stratégique de l'accepter pour obtenir une condamnation même minimum (rappel à la loi, amende) à montrer au JAF lors de la prochaine audience pour prouver vos dires. De plus, il n'est pas certain que vous obteniez gain de cause lors du procès après avoir refusé la médiation pénale.

La victime peut avoir l'assistance d'un avocat et bénéficier de l'aide juridictionnelle. Attention : ne pas confondre médiation pénale et médiation familiale. 

La méthode de Sophie Soria-Glo : démasquer le manipulateur où qu’il soit et ne pas lui permettre de sévir sur des victimes innocentes, les enfants en particulier

 

Une méthode unique, basée sur le talent d’observation des comportements et des méthodes du manipulateur permet de le démasquer où qu’il se trouve, y compris à la tête d’organisations les plus prestigieuses, en tant que collègue, mari ou patron, voire ami de la famille ou grand-père manipulateur pervers et pédophile.

 

C’est pourquoi cette méthode est employée devant les tribunaux afin de dissiper l’écran de fumée et les pièges que tend le manipulateur à la victime innocente.

 

Parce que devant les tribunaux, le juge quel qu’il soit — JAF, JDE, Prud’hommes, Pénal, Appel, Cassation, Droits de l’Homme — n’a pas le temps de se pencher sur le projet du manipulateur et sa façon de discréditer la victime. La faire passer pour folle, menteuse, mafieuse, etc. etc. aux yeux  de la Justice est une méthode qu’on ne peut pas contrer si on n’a pas anticipé à l’avance ce que le manipulateur va faire et quels arguments il va avancer.

C’est donc un guide de défense intellectuelle dont la victime a besoin pour faire face aux arguments avancés par le manipulateur devant les juges mais aussi devant l’entourage. Car parfois il faut passer par la négociation.

Que ce soit avec la famille, les amis ou l’entourage de sa profession, le manipulateur a infecté tout ce qu’il touche et qui a un rapport avec vous, innocente victime.

Et il sait ce qu’il fait parce que son argumentaire, il l’a mis au point au cours de ses insomnies où il ne pense qu’à une chose : comment il va faire pour vous détruire de façon définitive.

 

Apporter la réponse légale de manière appropriée 24h/24 à tous les actes de harcèlement moral du manipulateur ou de la manipulatrice qui détruit votre existence

 

Quant à nous, alliés à 2 voire à 3 avec un avocat anti-manipulateurs, on ne sera pas de trop d’être une équipe pour contrer un pervers professionnel.

Avec Sophie Soria-Glo en tant que coach et avec un avocat qui accepte de collaborer avec la victime et son coach, nous constituons une équipe de choc capable de déjouer les plans les plus perfides du pervers qui a décidé de vous détruire parce que ça l’amuse ou lui permet de passer le temps ou l’aide à se faire bien voir au sein de son milieu social auprès d’hommes aussi pervers que lui.

Parce que les pervers travaillent en groupe et font même parfois des compétitions ou lancent des paris entre eux pour savoir qui fera le plus de mal aux autres parmi l’entourage d’innocents de chacun, en particulier au sein de l’entreprise et de la Fonction Publique où ces pervers sont infiltrés.

Mais les pervers sont infiltrés aussi dans la vie privée et dans le couple la victime ignore que le pervers l’a choisie pour une raison et une seule : il a trouvé d’emblée la méthode pour la balader pendant des années afin de la faire souffrir.

Chères Amies Victimes, faites-moi confiance. Je connais ces pervers — non pas parce que je suis payée par l’un d’entre eux comme certaines calomnies ne manqueront pas de le faire penser — mais parce que je suis née dans une famille comme ça et regardez-moi : je suis libre ! J’ai acquis une expertise en plus de ma formation initiale et de mes diplômes pour contrer ces manipulateurs.

Les pervers narcissiques, pour moi c’est un peu comme Obélix : il est tombé dedans quand il était petit.

Mais moi je n’ai pas de potion magique. C’est avec l’intelligence que je combats. A vos côtés et à votre service. C’est pourquoi ça a un coût, parce qu’il faut bien que je vive et que j’achète ma baguette tous les matins chez mon boulanger qui ne me fait pas de cadeaux. Et au supermarché non plus, on ne m’offre pas les courses. Quand je passe à la caisse, je dois payer comme vous.

Sophie Soria-Glo

Coach certifié, Victimologue et Juriste

Qui sont les manipulateurs toxiques et pervers de notre monde moderne ? 

 

DÉCODER LES MÉCANISMES / COMPRENDRE LES ENJEUX

Définition de la violence relationnelle :  c’est « un exercice abusif du pouvoir par lequel un individu en position de force cherche à contrôler une autre personne en utilisant des moyens de différents ordres afin de la maintenir dans un état d'infériorité ou de l'obliger à adopter des comportements conformes à ses propres désirs ». 

 

Qu’est-ce qu’un manipulateur ou une manipulatrice ? Celui ou celle qui manipule utilise les autres à son propre profit dans le but de satisfaire ses intérêts ou d’assouvir ses pulsions destructrices en se défoulant sur eux. Ce n’est pas une personne altruiste, sincère et honnête mais un être immoral et sans scrupules, parfois malade sur le plan psychique. Il s’attaque à votre identité et votre dignité. C’est une personne envieuse, dépourvue d’affect, ne ressentant pas d’émotions positives et se nourrissant de la souffrance des autres pour emplir son propre vide. Ses objectifs sont : remonter sa faible estime de soi en vous rabaissant, vous mettre en esclavage et / ou vous détruire.

 

Le manipulateur se cache derrière un masque. Le plus souvent il / elle a 2 visages : charmant en public, infect en privé. C’est pourquoi la victime pense qu’on ne pourra pas la croire si elle dénonce le comportement pervers du manipulateur. 

 

Quelles sont ses techniques ? Le manipulateur emploie plusieurs moyens pour parvenir à ses fins et surtout le harcèlement moral dans la vie courante, intime, privée ou professionnelle. Il ou elle emploie aussi la violence psychologique.

Les techniques consistent entre autres à : rabaisser, dénigrer, humilier, tout contrôler, donner des ordres contradictoires, empêcher le travail et la réussite, pousser à la faute, organiser les conditions de l’échec d’un emploi ou d’une relation affective...

 

Le manipulateur utilise aussi vos valeurs nobles contre vous pour vous manipuler plus encore et vous culpabiliser afin de vous asservir. Votre générosité, votre sens du pardon, votre capacité d’amour, votre conscience professionnelle, votre désir d’harmonie avec les autres voire votre peur du conflit seront autant d’armes que le manipulateur pervers emploie pour vous empêcher de mettre fin au harcèlement.

 

Le manipulateur est un procédurier . Il a trouvé la technique pour que la société reconnaisse sa normalité et sa supériorité par rapport à sa victime : la Justice de la France ! Il encombre les tribunaux par ses procédures abusives. Il parvient à détruire et laminer la victime devant la Justice pour se valoriser en public. 

 

Pour être admiré, il caricature et « mythifie » la victime en créant un "mythe" ou une légende noire autour d'elle, devant les tribunaux, la hiérarchie et les collègues de travail ou l’entourage familial de la victime afin de redorer son image et d’assurer sa propre impunité en accusant la victime de tous les maux de la terre.

 

Pas assez compétente, pas assez performante, mauvaise mère voire perverse narcissique et manipulatrice elle-même, voila le portait caricatural de la femme victime de harcèlement moral que le manipulateur va expliquer à tout le monde de façon mensongère et avec tous les détails sordides qu’il peut trouver. Le manipulateur est un calomniateur professionnel et un cynique infâme. Il utilise une technique de légitimation de l'agresseur qui a été étudiée  par des sociologues au Canada : le PDC ou "Processus de la Domination Conjugale" par lequel il arrive à faire alliance  avec l'institution judiciaire pour détruire la victime. 

 

C'est ainsi qu'il entraîne la victime dans le cercle infernal de la « victimisation secondaire ». Les interlocuteurs ne prennent pas parti pour la victime mais pour le manipulateur toxique et pervers, en particulier devant les tribunaux de la famille et de l’enfance, mais aussi en interne dans l’entreprise où c'est le même principe qui est mis en oeuvre. 

Discréditer la victime en public quand elle veut se défendre, la traîner dans la boue, la faire passer pour folle voire psychotique, fait partie des techniques délétères du harcèlement moral. 

 

Selon diverses études menées en France et aux Etats-Unis, l’entreprise ne soutient pas la victime qui subit un licenciement abusif. Les Directions des Ressources Humaines ne sont pas formées à détecter les manipulateurs et ne traitent pas les cas de harcèlement moral. De nombreuses victimes — y compris des hommes — finissent par opter pour le suicide car elles sont isolées et stigmatisées.

 

La nouvelle tendance dans les organisations est celle du harceleur ou de l'incompétent notoire qui se fait passer pour victime du harcèlement moral. Les DRH non formés n’y comprennent plus grand-chose et se font manipuler par le harceleur. Ils licencient alors la vraie victime que l’on considère comme coupable. Ces situations de « victimisation secondaire » en entreprise sont extrêmement graves.

 

Dans le milieu familial, le manipulateur pervers instrumentalise les enfants de façon dramatique. Après la séparation et /ou le divorce, il se venge sur les enfants qu’il maltraite pendant ses droits de visite et d’hébergement (DVH) décidés par le Juge aux Affaires familiales (JAF).

 

Pour maintenir le lien et l’emprise et continuer son oeuvre de destruction après la séparation, l’ex conjoint pervers continue à harceler la victime avec des appels téléphoniques, des mails et des SMS sans arrêt ainsi que des posts malveillants sur les réseaux sociaux. 

 

Il pratique aussi le harcèlement judiciaire avec des procédures sans fin en se basant sur des calomnies et des mensonges. Son but : vous prendre la garde des enfants pour ne pas payer la pension alimentaire et vous faire souffrir à travers eux.

 

Malgré la loi, les juges et les éducateurs sociaux ne sont pas formés à détecter les manipulateurs. La plupart des policiers dans les commissariats ne sont pas formés non plus à la détection des pervers narcissiques. Ils perpétuent ainsi le processus de la "victimisation secondaire" à l'encontre de la femme victime. 

 

La victime se trouve dans la confusion car elle ne comprend pas ce qui lui arrive. Elle est cernée, prise dans un piège diabolique. 

 

Les amis et la famille lui conseillent souvent d’attendre et de patienter parce que ça va finir par s’arranger. Mais si elle ne réagit pas très vite, les choses vont aller en s’empirant. Car ce n’est pas le temps qui arrange le harcèlement moral : c’est la défense de la victime. Le harcèlement moral ne s’arrange pas tout seul : il faut se battre.

 

Certains autres conseillers déclarent qu’il faut fuir à toutes jambes si on se trouve dans une relation avec un manipulateur. Mais est-il possible de partir tout de suite et d’abandonner derrière soi tout ce à quoi on tient le plus au monde : ses enfants, sa maison, son emploi, sa famille ?

 

La fuite, ça se prépare. On ne part pas comme ça du jour au lendemain sans assurer un minimum ses arrières. 

 

La victime doit donc combattre et avoir une vraie stratégie de lutte et de défense pour vaincre.  Sur le plan matériel autant que légal mais aussi psychologique. Car la nature du harcèlement moral consiste à pousser la victime à la faute pour pouvoir le lui reprocher après. 

 

La victime se trouve en situation de double contrainte avec 2 choix perdants :

 

1- Si elle reste dans la situation de harcèlement moral, elle perd sa santé. Elle termine alors le plus souvent en dépression voire en invalidité suite à un état de choc post-traumatique.

 

2- Si elle fuit de façon impulsive comme on le lui conseille ailleurs, les conséquences sont souvent dramatiques sur le plan matériel : parce que si on n'affronte pas le mal, on ne peut pas le vaincre. Fuir devant le manipulateur revient à lui laisser le champ libre pour manigancer et comploter derrière votre dos. 

C’est pourquoi la victime doit sortir de ces 2 choix perdants et trouver la solution gagnante qui restaure son leadership. 

 

Son intérêt est de se faire accompagner le plus vite possible par Sophie Soria-Glo, coach spécialiste de la défense et de la reconstruction des femmes victimes de harcèlement moral dans l'entreprise et le milieu familial.

Les lois contre le harcèlement moral et sexuel au travail

- Harcèlement moral en entreprise

- Article L. 1152-1 du Code du Travail, d’après la loi de 2002 sur le harcèlement moral au travail.

Critères pour reconnaître un harcèlement : la dégradation des conditions de travail et de l’état de santé de la victime, l’atteinte aux droits et à la dignité de la victime et à son avenir professionnel.

La nouvelle Loi Travail de 2017 ne limite pas les indemnités aux Prud'hommes pour licenciement abusif relié à du harcèlement moral et / ou sexuel. 

- Article 222-33-2 du Code Pénal : sanctions du harcèlement moral par l’employeur sur la victime, 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende. L’auteur des faits peut se voir condamné ainsi que les représentants de l’entreprise eux-mêmes, DRH voire Direction.

- Les discriminations : articles 225-1 et 225-2 du Code Pénal. Sanctions sur les discriminations selon l’origine ethnique, les convictions religieuses, la santé, le handicap, l’orientation sexuelle etc. Il existe 20 critères. 

- Article L. 4121-1 du Code du Travail : obligation de sécurité et de résultat pour l’employeur qui doit protéger les salariés. L’employeur qui ne protège pas une victime de harcèlement moral, qui ne fait rien et ne prend aucune mesure, même pas d’enquête, est reconnu fautif par le tribunal des Prud’hommes  et la Cour de Cassation. 

- Harcèlement sexuel en entreprise

- Nouvelle loi revotée le 6 août 2012 avec des termes plus précis que la version précédente. 

Article 222-33 du Code Pénal et nouvel article 225-1-1 du Code Pénal.

Sanctions : 2 ans de prison et 30 000 Euros d'amende. . 

- Modification de l’article L. 1153-1 du Code du Travail. Champ d’application plus élargi : protection des stagiaires dans l’entreprise, harcèlement moral et discriminations en raison de l’orientation sexuelle, harcèlement moral et sexuel dans l’armée. 

Depuis le 1er janvier 2019, les entreprises ont l'obligation de nommer un Référent harcèlement sexuel en entreprise. Aucune formation n'est cependant prévue pour leur permettre d'aider les victimes ou de détecter les fausses accusations ! 

- Les agissements sexistes et l'égalité professionnelle homme- femme en entreprise

Loi du 17 août 2015 et loi du 8 août 2016 contre les agissements sexistes  et l'ambiance sexiste au travail. 

Article L. 1142-2-1 du Code du TravailCritères : propos ou comportements à caractère sexuel qui portent atteinte à la dignité de la personne et créent une situation intimidante, hostile ou offensante.

- Droit à la déconnexion selon la loi Travail du 8 août 2016.

 

L'employeur a pour obligation depuis le 1er janvier 2017 de mettre en place les modalités de ce droit, soit par négociation avec les partenaires sociaux dans les grandes entreprises, soit dans les entreprises de moins de 50 salariés par une charte d'utilisation modérée des outils numériques. 

L'employeur n'a plus le droit d'exiger du salarié une disponibilité totale à tout instant par mail, SMS, téléphone portable, réseaux informatique...  

Les autres lois contre le harcèlement moral 

 - Harcèlement moral dans la vie de tous les jours

Loi du 4 août 2014 : article 222-33-2-2 du Code Pénal. Critères : la dégradation des conditions de vie et de l’état de santé.

Situations concernées : harcèlement à l’école, harcèlement sur Internet et par les réseaux sociaux,  harcèlement au quotidien sur des personnes considérées comme fragiles : femmes enceintes, personnes âgées, mineurs, handicapés.

- Harcèlement moral par téléphone, mails ou nuisances sonores

Loi du 4 aout 2014 sur l’égalité : le nouvel article 222-16 du Code Pénal sanctionne le harcèlement moral par voie électronique (appels téléphoniques, mails, SMS et messages malveillants sur les réseaux sociaux) ainsi que les agressions sonores (harcèlement de voisinage).

Voir sur le site de l'association VICTA fondée par Sophie Soria-Glo les autres mécanismes du harcèlement moral et de la violence 

psychologique. 

http://www.victa-asso.com

Qu’est-ce que le coaching professionnel des victimes de harcèlement moral dans le couple, la famille et le monde du travail ?

Pour mettre fin au harcèlement moral et rétablir la dignité de la victime, l'appel à un expert s'impose.

 

"Le coaching est centré sur les possibilités futures, pas sur les erreurs du passé."  Sir John WHITMORE

Face au mécanisme de l’emprise et au harcèlement moral, le coach sert à trouver des solutions pour permettre à la victime de s’en sortir. Le coaching est différent des autres formes d’accompagnement mais il est mal connu en France : selon une étude récente, 89% des Français ne savent pas ce qu’est un véritable coach.

 

Le coaching sert à passer les crises et les transitions de la vie. Il ne sert pas à guérir ces gens que la société considère comme malades. C’est pourquoi les personnes qui s’adressent à un coach sont appelées « clients » et non pas « patients ».

 

Les victimes de harcèlement moral par exemple ne sont pas des malades. Elles souffrent à cause d’une situation qui est un piège et dont la thérapie ne leur dit pas comment on sort.

 

Il arrive qu’elles tombent malades à cause du stress généré par le harcèlement moral. Et là il faudra qu’elles se soignent en allant consulter un médecin généraliste voire spécialiste ou un psychiatre pour toute maladie physique ou mentale.

 

Le harcèlement moral va de pair avec toute une cohorte de maladies souvent auto-immunes, la fibromyalgie par exemple, que la victime doit soigner sur le plan médical. Le stress dû au harcèlement moral affaiblit l’organisme et agit sur le cerveau, ce qui va provoquer des pathologies médicales mais aussi des angoisses, des troubles du sommeil ou de l’alimentation, un sentiment d’insécurité et parfois de la dépression.

 

Si le harcèlement moral ne s’arrête pas, les symptômes s’aggravent et la victime devient de plus en plus malade.

 

C’est pourquoi l’urgence selon Sophie Soria-Glo est de traiter le harcèlement moral en se mettant du côté de la victime. L’intolérable doit s’arrêter. On doit mettre fin aux abus psychologiques exercés par le harceleur sur sa cible ou par le prédateur sur sa proie, tout dépend du style de langage que préfèrent employer les personnes victimes.

 

Mais comment s’y prendre ? Comment mettre fin aux abus ? Comment stopper le manipulateur dans sa volonté de conquête de la personnalité de la victime dont il cherche à s’emparer afin de pouvoir la détruire ?

 

Depuis 10 ans environ, la coach professionnelle certifiée Sophie Soria-Glo a étudié toutes les méthodes existantes. Elle a écouté aussi lors de ses groupes de parole, des centaines de femmes et mères victimes de harcèlement moral dans le couple et le milieu familial, ainsi que de harcèlement moral et sexuel dans le monde du travail.

C'est ainsi qu'elle a mis au point sa méthode de défense et de reconstruction des victimes. Pour Sophie Soria-Glo, l'urgence absolue est de mettre fin à ce harcèlement, où qu'il se trouve. 

 

La première réaction des victimes est d’aller voir un médecin pour se faire prescrire des tranquillisants afin de tenir le coup face aux insomnies par exemple. Ensuite, elles vont parfois voir un psychologue, un psychothérapeute ou un psychiatre afin d’entamer une thérapie pour avoir un soutien moral ou pour chercher la cause du harcèlement au coeur de leurs propres blessures.

 

Enfin, la plupart de ces victimes sont obligées d’aller voir aussi un avocat pour traiter non pas le harcèlement moral mais les procédures qui vont avec.

 

Ce n’est pas que ces professionnels ne soient pas compétents. Bien au contraire, ils le sont. Chacun fait son métier. Mais Sophie Soria-Glo pense que seul un expert avec une compétence transversale dans plusieurs domaines peut aider à mettre fin au mécanisme destructeur qu’est le harcèlement moral sur une victime innocente.

 

Sophie Soria-Glo n’entend pas remplacer psychologues, avocats et psychiatres. Ils ont leur utilité et Sophie Soria-Glo fait souvent appel à eux pour leur orienter des victimes. L'avocat est par exemple indispensable en cas de procédure. 

 

Mais avec ou sans procédure, ce que la victime doit faire, c’est apprendre à être stratège et à contre-manipuler avec intégrité. Que ce soit en Justice ou dans un cadre de négociation (voir exemples ci-contre). 

 

Le harcèlement moral lui-même n’est pas une maladie mentale que l’on doit faire soigner par un traitement médical ou psychologique. Et être victime de harcèlement moral n'est pas une maladie grave non plus ! 

 

Etre harcelée est une crise dans la vie de la victime. Une épreuve. Et parfois une étape pour grandir...

 

Si elle veut venir à bout du harcèlement moral une bonne fois pour toutes, la victime a besoin de se faire aider par un expert qui va analyser :

 

  • la situation et les parties en présence,

  • les enjeux de pouvoir et d’argent,

  • les mobiles du manipulateur qui la harcèle,

  • la personnalité de la victime et ses points faibles dans sa défense,

  • les enjeux de société, en particulier le sexisme ,

  • et puis bien sûr les points de Droit qui sont parmi les enjeux forts du harcèlement moral.

 

A partir de cette analyse, de ce « décorticage » comme l’a dit l’une des personnes qui témoignent sur ce site en tant que victime aidée par Sophie Soria-Glo, la coach spécialiste va présenter diverses options de solutions et engager la victime à passer à l’action pour s’en sortir.

Elle va aussi aider la victime à devenir un usager éclairé de la Justice, en sachant comment présenter ses arguments psychologiques sur le "profilage" du manipulateur devant les tribunaux. 

 

Sophie Soria-Glo s’est inspirée de la méthode "GROW COACHING" pour venir en aide à ses clientes victimes de harcèlement moral.

 

La méthode "GROW COACHING" structure la démarche de coaching en 4 grandes étapes :

 

  1. G pour GOAL : l’objectif recherché, le résultat à obtenir. Il peut y avoir un objectif principal et plusieurs sous-objectifs ou un objectif urgent et des objectifs ultérieurs.

  2. R pour REALITY : la réalité de la situation actuelle et son contexte.

  3. O pour OPTIONS et OPPORTUNITY : les options, les possibilités et les solutions diverses sont présentées par le coach expert à la victime qui peut alors faire ses choix en fonction de ses valeurs et de son ou ses objectifs. Pour le coach, les obstacles peuvent devenir des opportunités.

  4. W pour WILL et WHAT NEXT : la volonté, l’action et le plan d’action futur à mettre en oeuvre par la cliente.

 

La démarche par étapes GROW (Goal, Reality, Options, Will) a été créée par le britannique Sir John Whitmore, pionnier dans la profession du coaching et ancien champion mondial de course automobile qui est devenu psychologue du sport, consultant en entreprise et auteur de plusieurs best-sellers sur le coaching.

D'autres méthodes de coaching sont aussi employées par Sophie Soria-Glo dans son écoute des clientes (voir Page portrait de ce site avec la biographie de la coach : rubrique "Qui suis-je ?"). 

 

C’est ainsi que le coaching permet à la victime de savoir comment combattre si elle veut obtenir le résultat espéré : mettre fin au harcèlement moral et rétablir sa dignité.  

 

C’est le métier de coach des victimes du harcèlement moral que Sophie Soria-Glo a mis au point depuis une dizaine d’années au service de clientes harcelées dans leur couple, leur famille ou leur profession.

 

Coach professionnelle certifiée, Sophie Soria-Glo apporte aux clients des solutions et les encourage pour trouver des issues à cette situation qui semble insoluble : le harcèlement moral.

 

C’est différent des autres professions qui accompagnent les personnes, vers plus de bien-être dans leur vie par exemple.

Toutes ces autres professions ne sont pas adaptées à la sortie du harcèlement moral car elles n’apportent pas de solutions.

 

La plupart des spécialistes de la santé mentale n’ont jamais mis les pieds dans une entreprise. Ils ne peuvent pas connaître les enjeux de pouvoir du harcèlement moral au travail. Ils n'ont pas non plus de compétences juridiques pour tenir tête au pervers dans les tribunaux. 

Quant à l'avocat, son métier ne consiste pas à écouter la victime d'un pervers pendant des heures afin de l'aider à mettre en place une construction psychologique qui démasquera le manipulateur. Le métier de l'avocat c'est de faire des procédures. C'est là où il est compétent. 

 

La coach spécialisée Sophie Soria-Glo est un conseiller et un soutien qui va aider la victime à sortir de la situation grâce à ses conseils et à son expérience.

 

Le métier de coach des victimes du harcèlement moral requiert des compétences pluridisciplinaires, il faut posséder plusieurs compétences complémentaires pour l’exercer en étant qualifié pour cela.

 

Le coach doit savoir apporter les réponses légales aux victimes même s’il n’exerce pas la profession d’avocat et ne souhaite pas le remplacer.

 

De nombreuses attaques de harcèlement moral exigent une connaissance juridique minimum pour savoir comment se comporter avec le harceleur ou la harceleuse dans son emploi ou dans sa vie de couple et de famille.

 

Le coaching professionnel permet au client d’acquérir à la fois des compétences dans une situation donnée — le harcèlement moral par exemple — ainsi que de découvrir de nouvelles perspectives sur soi-même, les autres et le monde qui l’entoure.

 

Le coach professionnel accompagne le client ou la cliente vers plus de victoire et de prospérité dans sa vie privée et professionnelle.

 

Le coaching est un accompagnement court : au contraire de la thérapie, entre 5 à 10 séances de coaching suffisent pour amener le client à atteindre ses objectifs.

 

Parfois, il faut un coaching plus long : 12 à 15 séances.

 

Avec un coach expérimenté, le client n’a pas besoin de trouver la solution tout seul en puisant des ressources au fond de soi alors que les solutions existent et que le coach peut les donner au lieu de laisser souffrir le client pendant des années en lui apportant un simple soutien moral.

 

Répondre au harcèlement moral pour s’en sortir demande une stratégie et une technique ainsi que de l’expérience de la part du coach.

PRENEZ RDV AVEC VOTRE COACH SPECIALISTE SOPHIE SORIA-GLO : coachingethique@gmail.com

 

Sophie Soria-Glo

Dirigeante fondatrice 

Le Nouveau Coaching Ethique

Cabinet de conseil

spécialisé dans la défense et la reconstruction des femmes victimes de harcèlement moral et de violence psychologique.

 

- Coach certifiée

- Victimologue et Juriste

- Conseil en communication  

médiatique et événementielle

- Formateur

- Consultant

- Ecrivaine

- Conférencière

Engagement humaniste : Présidente bénévole de l'Association VICTA "Aide aux femmes victimes de harcèlement moral dans la vie privée et professionnelle".

Le coaching consiste à s’associer avec un expert qualifié — le coach — dans un processus créateur et apte à susciter la réflexion afin de maximiser le potentiel personnel et professionnel et d’obtenir des résultats concrets et quantifiables.

A travers le processus de coaching, le client approfondit ses connaissances et améliore ses performances.

Le coaching est tourné vers l’avenir, orienté vers l’action, axé sur un objectif avec un plan de travail structuré.

La victimologie est l’accompagnement social et judiciaire des victimes et la recherche sur la cause des victimisations sur le plan sociologique.

Apporter la réponse légale de manière appropriée 24h/24 à tous les actes de harcèlement commis

par le manipulateur ou la manipulatrice qui détruit votre existence

TEMOIGNAGES

J'ai rencontré Sophie alors que j'étais séparée de mon mari depuis 2 ans et enlisée dans un divorce qui n'en finissait pas, dans lequel j'étais totalement sous emprise. L'expertise de Sophie m'a fait comprendre la nature des relations que j'entretenais avec mon mari. Avec Sophie, nous avons repris la négociation pas à pas stratégiquement.

Il a fallu que je me batte différemment  mais au moins tous mes efforts dans ce sens portaient leurs fruits.

Je pense que sans Sophie je n'y serai pas arrivée.

Je pense également être une femme différente depuis cette expérience, j'ai appris beaucoup de choses et j'attire des gens différents autour de moi.

Enfin, j'ai recommandé Sophie a plusieurs de mes amies.

Je conseille vivement a toute personne en prise avec un pervers narcissique de se faire aider, au moins pour comprendre la dynamique de la relation et ce, d'autant que quiconque n'a pas vécu cela ne comprend pas ce qui se passe. Les amis et la famille peuvent ainsi s'avérer, bien malgré eux, des soutiens tout a fait "contre productifs". 

Clotilde, 42 ans, Londres, mère au foyer devenue agent immobilier avec l'argent de sa prestation compensatoire obtenue lors du divorce 

J’étais sous l’emprise de mon compagnon manipulateur pervers et c’est rien de le dire puisque j’avais fini par croire que j’étais complètement nulle et incapable.

Il était parvenu à m’en persuader.

Je n'aurais jamais imaginé que je trouverais un jour une femme aussi EXTRA-ORDINAIRE que Sophie, au sens propre du terme. 

Grâce aux conseils sincères et directs de Sophie ainsi que grâce à son expérience dans la protection des femmes sous emprise, j’ai réussi à faire partir mon compagnon manipulateur de la maison, de lui-même et sans créer le moindre conflit grâce à une négociation de haut niveau par la contre-manipulation éthique dont Sophie est un expert.

Il a pris un studio pour vivre seul mais il continue quand même à payer le loyer et les factures puisque nous avons 3 enfants. 

Maintenant, il est parti et je suis LIBRE ! C’est plus qu’un coup de cœur, c’est un petit miracle pour ma vie. Je vais pouvoir me lancer et réussir enfin mon projet de création d'entreprise. Merci à vous, Sophie ! 

Marie, 34 ans, Bordeaux, demandeur d'emploi, créatrice d'accessoires de mode

 

Ce coaching avec vous m'a laissé prendre les initiatives nécessaires à la conduite de mon projet, et le fait d'avoir le sentiment d'être capable d'avancer est tout à fait important.

Décider soi même ce qu'il faut entreprendre, avec des protections suffisantes donne des ailes... Quelques conseils avisés et apportés fort à propos, m'ont donné également les éclairages dont j'avais besoin.

Merci encore donc pour votre intervention !

Bien à vous, 

Catherine, 45 ans, Paris,Responsable 

Ressources Humaines en entreprise

Pendant 3 ans j'ai subi du harcèlement sexuel et moral de la part d'un collègue qui était jaloux de moi : il voulait prendre ma place de dirigeante. Il avait convoité le poste mais c'est moi qui avais été recrutée en externe. Il a cherché à me faire craquer. A me détruire. 

Je ne dormais plus. J'étais devenue boulimique à cause du stress. J'avais pris 20 kilos.  

J'ai contacté Sophie et j'ai pris RDV. En 5 séances seulement, elle m'a tirée d'affaire de façon définitive.

Le coaching s'est fait en plusieurs étapes. D'abord, la phase d'analyse de la situation. Elle m'a écoutée, j'ai  raconté le drame que je vivais. Par son intuition et son expérience, Sophie a compris tout de suite que mon collègue manipulateur était comme elle l'a dit un "serial pervers". Un harceleur en série. D'après elle, il devait sûrement harceler aussi d'autres femmes avec le même mode opératoire dans la même entreprise.

La seconde étape de mon coaching a été le conseil stratégique.

Sophie m'a proposé de mener discrètement mon enquête en interne pour vérifier l'hypothèse qu'il existait d'autres victimes comme moi. Il fallait libérer la parole. Ne plus avoir honte. Je n'étais pas en tort. Je n'avais pas à me sentir coupable. J'ai accepté l'idée de Sophie. 

Troisième étape du coaching : l'action. Je me suis décidée à agir. J'ai fait ma petite enquête. Je suis partie à la recherche des autres femmes victimes de harcèlement moral et sexuel du pervers, comme Sophie me l'avait conseillé. J'ai brisé le tabou du silence. Je me suis confiée à plusieurs collègues femmes qui avaient travaillé auparavant avec mon bourreau, dans le même service.

J'ai ainsi trouvé 3  autres victimes successives du même obsédé  : 3 femmes qui avaient enduré la même chose que moi, l'une après l'autre. Avec des méthodes identiques de la part du manipulateur... C'était donc bien un "serial harceleur" ! 

Les 3 autres victimes n'en avaient parlé à personne. Elles s'étaient toutes arrangées de façon discrète pour se faire muter dans un autre service, loin de ce malade. Mais moi, on ne pouvait pas me muter : j'étais la dirigeante ! Et je ne voulais pas perdre mon poste. 

M'armant de courage et sur le conseil de Sophie, je suis donc allée parler au PDG, mon employeur. Je lui ai tout révélé. Nous étions 4 victimes : non, 

je n'étais plus toute seule comme auparavant !

Mon boss a été bien obligé de me croire. Il a assuré ma protection. Il a convoqué le harceleur qui a eu une sanction. Le licenciement du pervers aurait coûté trop cher à l'entreprise car il était en fin de carrière, à quelques années de la retraite. Le Président a voulu éviter le scandale : il l'a affecté à un nouveau poste où il ne serait plus en contact avec les autres salariés. Il lui a interdit de participer aux réunions d'équipe. Le pervers a obtempéré. 

Mon histoire est l'exception qui confirme la règle puisque dans l'entreprise on ne soutient presque jamais la victime. Mais mon Président avait confiance en moi : il a pris ma défense. 

Sans Sophie je n'aurais jamais su comment faire pour démasquer le pervers et l'éjecter de ma vie.

Sophie avait raison sur toute la ligne. Sa méthode est la bonne.

Son plan anti-manipulateur a vraiment fonctionné ! Elle a fait le "profilage" du pervers. Elle m'a donné la façon de le vaincre. Ce malade ne fera plus jamais de mal à qui que ce soit dans notre entreprise.

Mon harceleur n'est pas condamné à une peine de prison, mais ce n'était pas mon but. Je ne voulais pas porter plainte. Tout ce que je voulais, c'est être tranquille. J'ai retrouvé le sommeil. Je ne suis plus en contact avec cet homme. C'était mon objectif. Je l'ai atteint. 

Bénédicte, 39 ans, région parisienne, Directeur Général

L'accompagnement avec Sophie Soria-Glo m'a permis, à partir du problème rencontré, de décortiquer et de poser l'éventail de possibilités qui m'attendent, en me permettant de préparer les démarches appropriées. Ce décorticage m’a aidée à mieux voir la réalité et les solutions possibles. Notre vision est ainsi éclairée par la réalité dans laquelle nous sommes et dans laquelle nous allons.

Léna, 27 ans, étudiante, divorcée d’un pervers narcissique qui veut lui prendre la garde de son enfant

 

Sophie Soria-Glo n'est pas psychologue. Elle est bien plus que ça ! Sophie est "coach", c'est vrai que ça paraît étonnant car ce n'est pas pour faire un marathon.

Quoiqu’avec un manipulateur, c'est un vrai défi, un vrai "combat". 

C'est une "guerre" psychologique permanente contre sa victime.

Sophie est présente pour accompagner les victimes, comme moi, à sortir des griffes du manipulateur.

Avec ses conseils pertinents, elle aide à l’accompagnement : déjouer et contrer la malveillance du manipulateur, conseils pour les procédures, l'administratif, etc.

Une écoute et un suivi professionnels.

Laure, 35 ans, Rennes, professeur des écoles, en procédure avec un conjoint manipulateur et violent qui demande la garde alternée de leur enfant

Chère Sophie, bravo pour la parution de votre livre !

Je vous écris pour vous dire que mes enfants sont là. Je les ai récupérés après un an et demi de combat. Je viens de gagner mon Appel devant le JAF (Juge aux Affaires Familiales). Je n'oublierai pas votre grande aide ! Merci !

Chantal, 37 ans, Paris, mère au foyer, divorcée d'un manipulateur qui lui avait pris la garde des enfants après l'avoir faite interner en clinique psychiatrique dans le but de la faire passer pour folle et inapte à son devoir de mère devant la Justice

Ce que  Sophie Soria-Glo explique sur les femmes victimes de harcèlement m'a décidée à démarrer un coaching avec elle. J'étais aux prises avec un mari très dépréciateur ainsi qu'avec un chef de service très manipulateur et je n'étais bien dans aucune des deux relations. 

Avec Sophie Soria-Glo, nous avons vu comment me libérer des contraintes que je laissais ces deux hommes faire peser sur moi.

Elle m'a accompagnée dans mon avancement psychologique, ainsi que dans toutes mes démarches juridiques, y compris auprès d'un avocat. Grâce à elle et à l'aide d'une thérapie — car Sophie Soria-Glo n'est pas thérapeute mais coach certifiée — je me suis sentie soutenue à toutes les étapes décisives de mes évolutions personnelle et professionnelle. 

L'écoute et l'humanité profonde de Sophie Soria-Glo m'ont renforcée dans le sentiment d'appréciation de moi-même. Si je suis sortie de mes situations problématiques et que j'ai pu retrouver mon optimisme, c'est en partie grâce à elle.

Mathilde, 50 ans, Paris, Responsable Communication

Sophie, je trouve votre travail de coaching primordial : trop souvent la victime est tellement fragilisée qu'elle ne peut pas avancer seule dans ses démarches. 

Maryvonne, 42 ans, ex-victime de violences conjugales

Bonsoir Sophie, je vous envoie le procès verbal établi par la police nationale de XXX (Nom de la ville) modifié avec beaucoup de difficultés ce jour…

Grâce à vous et à vos appels par téléphone au commissariat qui refusait de m’entendre, la plainte a été modifiée (énormes erreurs du policier de vendredi dernier où je me suis rendue seule à la police).

Je me rappellerai longtemps de cette journée ou l’on se rend compte qu'on est face à des murs lorsqu’on veut dire la Vérité. Mais votre intervention exceptionnelle, votre soutien et mon "entêtement" 

(que le commissariat m'a reproché !) ont permis de modifier cette plainte qui me portait préjudice pour le JAF à cause d’un policier inconscient et irresponsable. Je résiste et continuerai le combat pour ma fille et que justice soit faite. Je voulais encore vous remercier pour tout ce que vous avez fait et faites encore pour moi et ma fille. Bien à vous Sophie, je vous embrasse."

Pauline, 37 ans, victime de violences et de harcèlement moral dans le couple

L'engagement humaniste

et bénévole 

de Sophie Soria-Glo 

au service des victimes avec l'Association VICTA.

 

Conférence, groupe de soutien et atelier juridique

1 fois par mois pour les femmes victimes de harcèlement moral dans le couple, la famille ou l'entreprise.

 

A l'espace associatif AGECA Paris 11è avec votre coach spécialiste et un avocat. 

 

Cette réunion mensuelle et gratuite, réservée aux femmes et créée par Sophie Soria-Glo en 2013, a accueilli et aidé plusieurs centaines de victimes de manipulation perverse. 

L'engagement humaniste de Sophie Soria-Glo dans l'aide aux victimes de harcèlement moral est aussi une lutte contre les injustices, qu'elle mène en parallèle avec son cabinet de conseil Le Nouveau Coaching Ethique. 

Chaque mois à l'espace associatif AGECA à Paris 11è, Sophie Soria-Glo organise de façon bénévole une réunion d'aide, de soutien et de conseils sur un thème lié au harcèlement moral et à la violence psychologique. 

 

La réunion est réservée aux femmes victimes de harcèlement moral dans la vie privée et pro.

 

La réunion est utile pour parler, témoigner, échanger, débattre, trouver des solutions et obtenir des conseils juridiques, stratégiques et comportementaux afin de s'en sortir. 

Chaque réunion est précédée par une mini-conférence sur un thème différent chaque mois. 

Ce groupe n'est pas mixte afin de pouvoir dialoguer et se confier en toute sécurité.

Selon les méthodes du coaching en groupe, Sophie Soria-Glo anime la réunion dans le respect de chaque participante et avec un avocat bénévole pour la partie atelier juridique. 

Nous nous engageons à répondre à toutes vos questions de comportement, de stratégie ou de Droit pour vous protéger et vous défendre au niveau légal. 

Anonymat assuré pour garantir la confidentialité. Vous dites seulement votre prénom ou un pseudonyme devant les autres participantes de la réunion. 

Le groupe de soutien n'est pas une thérapie et ne remplace pas un accompagnement personnalisé. 

L'assiduité n'est pas indispensable. On peut venir une fois pour voir. La participation au groupe de soutien ne coûte que 5€ pour contribuer aux frais de location de la salle. 

Cette réunion se passait depuis 2013 dans le cadre de l'Association A.V.H.M.V.P. - AIDE AUX VICTIMES DE HARCÈLEMENT 

MORAL DANS LA VIE PRIVÉE ET PROFESSIONNELLE - dont Sophie Soria-Glo était la Secrétaire Nationale en bénévolat.

Depuis janvier 2019, Sophie Soria-Glo a créé une nouvelle association dont elle est la Présidente: VICTA, réservée de façon spécifique aux femmes victimes de pervers et de manipulateurs. 

Les intervenants bénévoles de la réunion, Sophie Soria-Glo et l'avocat invité, ne prennent pas en charge le suivi des dossiers individuels de façon gracieuse en dehors des réunions. Ils ne sont pas salariés de l'Association qui n'a pas une mission de service public ni de subventions. 

 

Les règles de fonctionnement sont strictes afin de protéger les femmes victimes et leur permettre de s'exprimer en toute liberté

 

- Les réunions du groupe de soutien sont réservées aux femmes. Messieurs s'abstenir.

- On ne vient pas au groupe de soutien pour perturber la réunion en voulant vendre ses produits ou services aux participantes ni pour distribuer ses cartes de visite à la sortie, que ce soient : produits minceur et fitness, thérapies diverses, massages, business multi-niveaux, clubs d'affaires, magnétiseurs ou voyantes, etc. C'est INTERDIT. 

Squatteurs non bienvenus. 

-  Bienveillance et confidentialité exigées.

RDV chaque 3è mercredi du mois à 20h. 

ADRESSE DU GROUPE : 

AGECA  

177 rue de Charonne 75011 Paris 

Métro Alexandre Dumas.

 

VOIR LES THEMES ET LES DATES sur le blog du cabinet de conseil LE NOUVEAU COACHING ETHIQUE : 

http://coachingethique.blogspot.com/

ET SUR LE SITE DE VICTA :

https://www.victa-asso.com

Ponctualité recommandée pour ne pas rater le début de la réunion et ne pas retarder le groupe. Merci.  

Association VICTA : Aide aux femmes victimes de harcèlement et de violences dans le couple, la famille et l'entreprise. Nos groupes de parole à Paris

PLAN DU SITE

- ACCUEIL : présentation générale des problématiques et memento juridique.

- COUPLE : LE HARCELEMENT MORAL DANS LE COUPLE. Page de description des mécanismes

4 sous-rubriques : 

- Méthode du coach

- Stopper le harcèlement judiciaire du conjoint manipulateur lors de la rupture

- Protéger les enfants

- Sortir de l'emprise

-  Lutter contre la victimisation secondaire par les institutions

- FAMILLE : LE HARCELEMENT MORAL DANS LA FAMILLE. Page de description des mécanismes

1 sous-rubrique : Méthode du coach

- ENTREPRISE : HARCELEMENT MORAL ET SEXUEL EN ENTREPRISE. Page de description des mécanismes avec études chiffrées. 

1 sous-rubrique : Méthode du coach

- MEDIATISATION : MEDIATISER VOTRE DOSSIER EN FAISANT APPEL AUX JOURNALISTES POUR AIDER LA VICTIME.

- PRESTATIONS ET TARIFS DU CABINET DE CONSEIL LE NOUVEAU COACHING ETHIQUE : comment ça marche, combien ça coûte ? 

- QUI SUIS-JE ? Page portrait , biographie et CV de Mme Soria-Glo

2 sous-rubriques : 

- Le coach votre allié : pourquoi un coach pour les victimes, quelle est la différence avec un psychologue et autres professions, quelles sont les théories mises en oeuvre...

- Association AVHMVP  : l'engagement humaniste de votre coach en bénévolat, dates des groupes de paroles gratuits à Paris chaque mois. 

Toutes les prestations du cabinet de conseil LE NOUVEAU COACHING ETHIQUE sont réservées aux femmes. 
Les photos de ce site proviennent de banques d'images libres de droits. Ce ne sont pas des clientes de Sophie Soria-Glo qui sont prises en photo. Tous les témoignages sont véridiques mais les prénoms ont été modifiés et certains détails ont été changés pour préserver l'anonymat des victimes et pour ne pas qu'elles soient reconnues. 
Tous les textes de ce site ont été rédigés par Sophie Soria-Glo et ils sont donc protégés par la loi sur le COPYRIGHT. Reproduction non autorisée. 
  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus