L'engagement humaniste de Sophie Soria-Glo avec l'Association VICTA 

Aide aux femmes victimes de harcèlement moral dans la vie privée ou professionnelle

LES ENGAGEMENTS DE SOPHIE SORIA-GLO EN FAVEUR DES VICTIMES : APRES L'ASSOCIATION A.V.H.M.V.P.

"Aide aux Victimes de Harcèlement Moral dans la Vie privée et Professionnelle" de 2011 à 2018, CRÉATION ET PRÉSIDENCE en 2019 DE L'ASSOCIATION VICTA DESTINEE A L'AIDE AUX FEMMES VICTIMES DE HARCELEMENT MORAL DANS LA VIE PRIVEE ET PROFESSIONNELLE AINSI QU'A L'AIDE AUX FAMILLES D'ENFANTS HARCELÉS A L'ECOLE ET SUR INTERNET. 

 

En parallèle à son activité de coach victimologue et juriste dans son cabinet de conseil LE NOUVEAU COACHING ETHIQUE qu'elle dirige depuis 2001, Sophie Soria-Glo a assuré les missions bénévoles de Secrétaire Nationale et Chargée de la Communication de l'Association AVHMVP basée à Nantes.

 

En 2011 Sophie Soria-Glo rejoint cette association dès sa création en tant que Personne Ressource et conseil en communication bénévole du Président.

 

Elle se rend à Nantes aussi souvent que possible pour participer aux activités d’aide aux victimes.

 

En 2012, elle créée le groupe de parole  de l’Association AVHMVP à Paris. 

 

En 2015, elle devient Secrétaire Nationale AVHMVP et prend en charge les actions de plaidoyer. 

 

Elle a été également responsable de l’antenne parisienne de l’Association AVHMVP mission pour laquelle elle a obtenu en novembre 2018 le Prix de l'Engagement Solidaire de la Mairie de Paris 11è pour ses groupes de de parole mensuels et gratuits réservés aux femmes victimes de harcèlement moral. 

Voir photo ci-contre. 

Ce Prix de la Mairie du 11è arrondissement parisien encourage Sophie Soria-Glo à créer en janvier 2019 sa propre association : VICTA, pour s’orienter vers les problématiques spécifiques des femmes victimes de harcèlement moral dont les enfants sont eux aussi, bien souvent, harcelés à l'école et sur Internet. 

 

L’Association VICTA est complètement indépendante, apolitique et non confessionnelle.

 

L’Association VICTA n’a pas de salariés. Elle ne prend pas en charge les accompagnements individuels des victimes, sauf cas exceptionnels où Sophie Soria-Glo accepte d’offrir quelques heures de coaching solidaire en bénévolat.

 

Ses intervenants sont tous des bénévoles y compris les dirigeants du Bureau.

Sophie Soria-Glo se tient à la disposition de tous ceux qui veulent organiser une conférence ou une rencontre dans leur ville, leur mairie, leur association ou leur entreprise. 

 

VICTA Aide aux femmes victimes de harcèlement moral et de violences psychologiques dans la vie privée ou professionnelle.

 

Association 1901 déclarée à la Préfecture de Paris le 16 janvier 2019.

Numéro R.N.A. : W751250564

https://www.victa-asso.com 

 

EXTRAIT DES STATUTS

ARTICLE 2 : OBJET DE L’ASSOCIATION

 

"Art.1 Constitution

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre VICTA.

 

Art.2 Objet

 

L’association a pour objet d’apporter un soutien aux femmes victimes de harcèlement moral et de violences psychologiques dans la vie privée ou professionnelle et à leurs proches, ainsi qu'aux parents et familles de mineurs victimes de harcèlement sur les réseaux sociaux et à l'école.

 

 

Art.3 Moyens d’action

Ses moyens d’action sont le soutien psychologique et juridique, notamment par des groupes de parole et le cas échéant des consultations, la tenue de réunions permanentes de travail et d’assemblées périodiques, l’organisation de colloques, séminaires, conférences, l’enseignement, la formation, la sensibilisation du public à la cause des victimes, le dialogue avec les pouvoirs publics pour proposer des réformes et toutes initiatives pouvant aider à la réalisation de l’objet de l’association."

- VICTA / CONTACTER L’ASSOCIATION  : par mail à l’adresse harcelement@emailasso.net

Cette adresse mail est gérée par Sophie Soria-Glo. 

LES ACTIVITES MENSUELLES DE L’ASSOCIATION VICTA : NOS GROUPES SOUTIEN ET D'AIDE AUX FEMMES A PARIS

 

VICTA PARIS : CONFERENCE, GROUPE DE SOUTIEN ET ATELIER JURIDIQUE pour les femmes victimes de harcèlement moral dans la vie privée ou professionnelle

 

Un mercredi par mois à 19h : conférence débat suivie par un groupe de parole et de soutien.

La réunion d'aide aux femmes victimes est animée en bénévolat depuis 2012 par Sophie Soria-Glo et un avocat spécialiste.

Plusieurs centaines de femmes accueillies et aidées en 7 ans.

A partir de février 2019 : le groupe de parole parisien déménage à l'AGECA et se tient le 3è mercredi du mois à 19h. 

Nous quittons la Maison des Associations où nous étions auparavant le samedi matin mais les manifestations et troubles sociaux bloquent le métro, donc les victimes ne peuvent pas venir. 

Et a Maison des Associations ne peut pas nous accueillir le soir car le lieu ferme à 18h30. 

Nous nous sommes donc rapatriées à l'AGECA un soir de semaine, mais il faut payer la salle. Donc le groupe d'aide et de soutien n'est plus gratuit.

La participation aux frais est de 10€, le tarif réduit pour victimes au chômage est de 5€. 

Réservation conseillée, les places sont limitées à 20 participantes en raison de la taille de la salle. 

Dates et infos : 

http://coachingethique.blogspot.com

SITE VICTA :

https://www.victa-asso.com 

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Les groupes de parole parisiens sont réservés aux femmes. Messieurs s’abstenir.

Pour réserver ou pour toute demande d'informations, contactez Sophie Soria-Glo sur l'adresse mail officielle de l'Association  VICTA :

harcelement@emailasso.net

Actualité
Nos prochains RDV 
GRENELLE ALTERNATIF DES VIOLENCES CONJUGALES : 25 JANVIER 2020 A L'AGECA.
Image ci-dessus, cliquez sur l'image pour vous inscrire en ligne sur le site EVENTBRITE. 
Chaque mois, conférence suivie d'un groupe de soutien avec atelier juridique à Paris.
Les groupes de parole de l'Association VICTA/ Aide aux femmes victimes de harcèlement moral dans la vie privée ou professionnelle dirigés par la coach professionnelle et spécialiste Sophie Soria-Glo, Présidente bénévole de l'Association, se poursuivent en 2019 à l'espace associatif AGECA 177 rue de Charonne Paris 11è, métro Alexandre Dumas, toujours avec la partie Atelier Juridique et un avocat spécialiste en Droit des Victimes. 

Les réunions ont lieu 1 fois par mois, le 3è mercredi du mois de 19h à 22h30.

Sauf vacances scolaires et jours fériés où la date est décalée. 
Participation aux frais 5 €. 

DATES : voir sur le blog de Sophie Soria-Glo "LE NOUVEAU COACHING ETHIQUE" : http://coachingethique.blogspot.com

Nouvelles de notre AMBASSADE DES VICTIMES : la réunion du 25 novembre 2017 a donné lieu à un rapport avec demandes de réformes de la Justice en faveur des victimes de harcèlement moral dans le couple et à leurs enfants, pris en otage par l'ex conjoint manipulateur, pervers et toxique. 
Ce rapport rédigé par Sophie Soria-Glo en bénévolat comprend 15 mesures qui ont été validées sur Facebook par des mamans victimes.  
Le rapport d'une vingtaine de pages a été envoyé au Président de la République et au Premier Ministre par courrier en décembre 2017. 
Nous avons reçu une réponse du cabinet du Premier Ministre comme quoi le gouvernement a pris en compte nos demandes de réformes. 
Le rapport a été transmis par le Premier Ministre a Mme Marlène Schiappa, Secrétaire d'Etat à lEgalité entre les femmes et les hommes, qui nous a écrit pour nous féliciter de notre action.
Rien de plus pour le moment mais nous ne baissons pas les bras. Nous continuons la lutte ! 
Déjà une mesure qui avait été proposée dans l'ouvrage de Sophie Soria-Glo sur le harcèlement moral, paru en juin 2016, a été mise en place : l'interdiction de la médiation familiale dans les cas de violences conjugales. La loi sur ce sujet est passée en novembre 2016. 
N'hésitez pas à nous faire part de vos propositions de réformes pour lutter contre la victimisation secondaire des femmes dans les tribunaux de la famille lors des divorces avec un conjoint manipulateur pervers narcissique. 
Sophie Soria-Glo reçoit le Prix de l'Engagement Solidaire de la Mairie de Paris 11è à la salle Olympe de Gouge le 30 novembre 2018 au titre de son engagement dans l'association AVHMVP pour ses groupes de parole des femmes victimes de harcèlement moral dans la vie privée ou professionnelle, qu'elle a créés et qu'elle anime depuis 2012 dans le 11è arrondissement parisien.
A gauche de l'image : M. François VAUGLIN, Maire du 11è. 

"

"

Bonjour Sophie,

Je voudrais vous remercier pour le groupe de parole car je suis heureuse d'avoir pu y participer et j'ai beaucoup apprécié l'atmosphère de vérité : cela fait vraiment du bien d'être dans un cadre dans lequel il est possible de parler, d'oser dire la vérité et d'être entendue. 

Pendant de nombreuses années je ne disais rien à personne, parce que j'avais honte, et aussi parce que je pensais que personne ne me croirait.

Mais c'est quand j'ai osé commencer à parler que j'ai progressivement retrouvé le goût de vivre.

Maintenant j'ai trouvé dans mon entourage plusieurs personnes auxquelles je peux parler. C'est pourquoi je n'ai pas parlé davantage dans le groupe et j'ai trouvé que c'était bien aussi de pouvoir écouter les autres : chacune vit une situation particulière, mais il y a beaucoup de points communs.

 Aujourd'hui j'ai pu revoir mon amie B. que j’avais amenée avec moi à la réunion. Elle m'a dit que le groupe de parole lui avait fait du bien. Elle m'a paru un peu plus forte, un peu plus confiante dans l'avenir.

Alors je crois que je peux vous dire merci de sa part aussi !

Très cordialement,

Carole, 51 ans

"

Chère Sophie,

Je tenais à vous apporter mes remerciements pour ces moments précieux que vous m'avez permis de vivre.

En effet le groupe de parole réservé aux femmes victimes auquel j'ai participé le 23 mars dernier, a été un moment très riche et très aidant.

Lors de ce temps d'échange entre les participantes entre elles, et entre vous et les participantes, j'ai pu raconter mon histoire, parler de ma souffrance, de mes peurs, mettre des mots sur ce que je vivais depuis 12 ans mais que je venais juste de réaliser quelques semaines plus tôt.

Ce fut un temps d'écoute, de soutien et de conseils qui fut extrêmement important dans mon cheminement vers la liberté.

Pendant plus de 3 heures, chacune a pu s'exprimer et ainsi faire partager son expérience de vie.

Ceci fut fondamental pour moi de réaliser ainsi que je n'étais pas seule à subir ces violences physiques, psychologiques et ce harcèlement.

Ecouter le témoignage de ces autres femmes et les échanges avec vous, m'ont permis de comprendre le phénomène d'emprise, de me rassurer sur mes capacités à m'en sortir, de pouvoir apercevoir une lumière au bout du tunnel obscur dans lequel je me trouvais.

Ce temps donné à la parole des victimes, par le groupe de parole, m'ont beaucoup aidée dans ma démarche de sortie de l'emprise et de reconstruction.

Alors MERCI Sophie pour tout ce que vous faites pour les victimes de manipulateurs pervers.

Très cordialement,

Annie, 37 ans

"

"

J’ai participé 3 fois au groupe de parole organisé par Mme Soria-Glo. Depuis de nombreux mois, j’avais été suivie par de bons spécialistes pour prendre conscience et soigner les séquelles traumatiques d’une longue vie de couple, familiale difficile.

Mais je cherchais en vain depuis très longtemps à rencontrer des femmes ayant un vécu semblable. Le groupe de parole, rare à trouver, a été très réconfortant, soutenant et m’a permis d’avancer.

Les vertus et la force du groupe sont puissantes et cela d’autant plus qu’il est conduit de manière éthique, humaine, simple et efficace comme il l’a été.

Il sert à renforcer et soutenir non seulement la femme victime mais aussi les autres membres.

J’ai pu faire la paix avec ma mère lors de son récent décès à Pâques, grâce à tout cela.  

Emilie, 68 ans

FACEBOOK COVER 25 JANVIER .jpg

LES RÉUNIONS "GROUPE DE SOUTIEN ET ATELIER JURIDIQUE" DE L’ASSOCIATION VICTA A PARIS CHAQUE MOIS AVEC SOPHIE SORIA-GLO ET UN AVOCAT : CHAQUE MOIS UN THÈME DIFFÉRENT ET UNE CONFÉRENCE POUR SE FORMER AVANT LA RÉUNION D'AIDE AUX FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES ET DE HARCÈLEMENT MORAL

 

Ce n’est pas un groupe de thérapie pour guérir de son passé et comprendre pourquoi on est victime. Mais c'est un groupe de coaching des victimes — gratuit et mensuel — dont le but est de :

 

- Libérer la parole, déculpabiliser les femmes, les aider à s’en sortir.

- Décoder les mécanismes du harcèlement moral dans le couple, la famille ou le monde du travail.

- Obtenir les conseils de la coach au plan stratégique et comportemental.

- Apporter des solutions.

- Avoir un point accès gratuit au Droit avec des conseils juridiques par un avocat spécialiste.

 

Nous faisons un tour de table, chaque participante se présente en donnant juste son prénom ou pseudonyme et pose ses questions de façon anonyme afin d'obtenir la solution ou l'explication qu'elle désire.

 

L’assiduité n’est pas obligatoire. Vous pouvez venir une fois pour voir mais vous avez le droit de revenir autant de fois que vous voulez. 

 

La participation au groupe ne remplace pas un suivi individuel.

 

 

LES REGLES D’ETHIQUE DU GROUPE DE SOUTIEN

 

Sophie Soria-Glo a été obligée depuis le début d’instaurer des règles éthiques pour son Groupe de parole qu’elle anime de façon pro.

 

Nous avons déjà subi l’infiltration de nos réunions par toutes sortes de personnes malhonnêtes qui n’ont rien à faire là, ou qui se sont mal comportées exprès afin de torpiller l'ambiance bienveillante, amicale et solidaire du groupe.

 

Sophie Soria-Glo veut que ce groupe soit une oasis de sérénité pour les femmes qui ont déjà enduré suffisamment d’agressions dans leur vie.

 

Il faut bien comprendre que les règles sont structurantes et que toute personne normale, de bonne foi et honnête n’a pas quoi que ce soit à en craindre.

Les règles de fonctionnement sont faites pour protéger les femmes. 

 

Chaque femme a le droit de s’exprimer de façon sincère, en toute liberté et en sécurité, sans agression verbale ni harcèlement commercial d'une autre participante.

 

Chaque femme a le droit d’être aidée par Sophie Soria-Glo et l'avocat bénévole afin de vivre la réunion du Groupe dans un climat sain et une atmosphère sympathique.

 

Voici les règles mises en place par votre coach pour sécuriser le Groupe de parole et le vivre dans la joie et la bonne humeur :

 

Règle N°1 -  La réunion « Groupe de Parole » est réservée aux femmes victimes qui ont besoin d’aide face à du harcèlement moral dans la vie privée ou professionnelle. Les hommes ne sont pas "exclus" mais la mixité n'est pas de de mise pour éviter la drague et l'infiltration du Groupe par des conjoints manipulateurs pervers qui viennent chercher leur prochaine proie.

 

Règle N°2 -  Il est interdit de venir à une réunion pour vendre ses produits ou ses services quels qu’ils soient aux participantes ou dans le but de faire le représentant de commerce pour quelqu’un d’autre. Le démarchage commercial est interdit.

 

Règle N°3 -  L’attitude bienveillante et sans jugement est exigée entre les participantes pour favoriser une ambiance saine.

 

Règle N°4 -  Le « victim blaming », le « victim shaming », le dénigrement ou la dévalorisation, la culpabilisation ainsi que le harcèlement moral sur d’autres membres du Groupe sont interdits de façon stricte. 

 

Règle N°5 -  Il est interdit de monopoliser la parole pendant une longue durée car cela empêche les autres participantes du groupe d’avoir le temps de s’exprimer.

Règle N°6- Ponctualité indispensable pour ne pas retarder le début de la réunion.

Merci de votre compréhension. 

"

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus