Méthode du coach pour traiter le harcèlement moral dans le couple

Vous êtes une femme à qui le conjoint, concubin ou compagnon fait subir des violences psychologiques (critiques, humiliations…) voire physiques ou même sexuelles mais aussi économiques. Vous êtes humiliée et discréditée sans arrêt.

Lors du divorce, le conjoint vous fait passer pour folle et veut vous prendre la garde de vos enfants ou les faire placer en foyer afin de ne pas payer la pension alimentaire. Il fait tout pour obtenir une garde exclusive voire une garde alternée en jouant la comédie du gentil Papa victime devant le Juge aux Affaires Familiales.

Après le divorce ou la séparation, l’ancien conjoint ou concubin vous harcèle par des procédures judiciaires multiples et abusives basées sur des calomnies et des mensonges sans fin, ainsi que des mails, des SMS et des appels téléphoniques répétitifs et non-sollicités.

 

Monsieur prend le moindre prétexte pour vous adresser des reproches injustifiés, vous faire vous sentir coupable, vous faire vivre dans la terreur et la misère financière.

Lors des visites chez le parent manipulateur pervers, vos enfants déclarent avoir été humiliés ou maltraités. 

Leur père vous critique et il altère votre relation avec vos enfants tout en se faisant passer lui-même pour la victime.

 

Votre ex conjoint ne supporte pas la séparation et il se lance contre vous dans une vendetta judiciaire qui parait ne jamais pouvoir finir.

 

Il multiplie les mensonges et les calomnies à votre encontre y compris devant les tribunaux.

 

Il est même déjà parvenu à convaincre les juges de son bon droit en utilisant des arguments fallacieux contre vous.

 

Et enfin dans le pire des cas, vous avez déjà perdu la garde de vos enfants et VOUS devez payer une pension alimentaire à votre ex, suite à ce harcèlement moral qui dure depuis des années.

 

A toute étape de votre lutte pour l’indépendance, le bonheur et la liberté, la coach Sophie Soria-Glo peut intervenir pour vous permettre de vous en sortir.

 

Vous avez le droit de devenir leader de votre vie et de protéger vos enfants.

 

Sophie Soria-Glo s’adresse autant :

 

  • aux femmes victimes de la violence conjugale pendant la relation et qui ne savent pas quoi faire ;

 

  • à celles qui veulent se séparer sans savoir le meilleur moyen de s’y prendre et qui veulent évaluer les risques ;

 

  • et à celles qui — déjà séparées — veulent mettre fin au harcèlement judiciaire de l’ancien conjoint manipulateur pervers et toxique qui instrumentalise la Justice dans le but de parvenir à leur destruction.

 

Elle a coaché des dizaines de femmes victimes d’un pervers narcissique et leur a permis de s’en sortir.

 

A toute étape de la relation avec un pervers narcissique ou « PN », trouver une solution est possible.

 

Découvrez la méthode imparable de Sophie Soria-Glo, coach certifiée au service des femmes victimes de manipulateurs et pervers narcissiques pour vous aider à démasquer le profil et les méthodes du conjoint ou ex-conjoint manipulateur qui vous harcèle et veut vous détruire

Accompagnement réservé aux femmes victimes de pervers narcissiques manipulateurs.

Des méthodes que beaucoup d’avocats ne connaissent pas et n’ont pas le temps d’appliquer.

Pour faire face à un pervers narcissique, un avocat ne suffit pas car il faut à la fois diagnostiquer le profil psychologique du pervers et apporter le soutien à la victime tout en l'aidant à monter le dossier pour convaincre le juge JAF ou au pénal. 

 

 

Les grands axes 

  • Accompagnement spécifique des femmes et/ou mères victimes de pervers dans le couple, aide à la mise en lumière et à la définition de la relation d'emprise, aide à la libération intérieure et aide légale à la constitution du dossier de divorce ou de séparation si besoin est. 

 

  • Utilisation de méthodes légales et juridiques pour faire face aux multiples demandes et harcèlements du pervers qui veut garder le contrôle comme si vous étiez toujours en couple.

 

  • Protection des enfants contre le père toxique et sa nombreuse famille de calomniateurs professionnels devant les tribunaux.

 

  • Entretiens individuels avec la victime en face à face ou par téléphone. 

  • En cas de besoin et sur demande : HOTLINE SOS 24H/24 par abonnement mensuel pour répondre favorablement à l’acharnement du harcèlement moral jusqu’à ce que ça cesse.

 

En général, avant les audiences le harcèlement moral augmente et se passe nuit et jour afin de pousser la victime à la faute pour pouvoir l'en accuser devant la Justice. 

C'est pour répondre à ce besoin que la HOTLINE a été créée. Vous appelez votre coach dès que vous avez un problème. Elle vous aide à trouver la solution. 

Pourquoi le coaching ? 

Vous divorcez d'un manipulateur pervers ? Vous allez vous trouver  face à un magistrat qui n'a que 10 à 15 minutes pour décider de votre vie, de votre futur et de celui de vos enfants.

 

Comment instaurer la confiance ? Comment vous faire reconnaître en tant que victime de violences dans le couple ? Comment éviter la garde alternée, Cheval de Troie de tout manipulateur ? 

La France n'a qu'un budget minimum en matière de Justice (37è sur les 47 pays européens), le service public de la Justice est sinistré, les magistrats sont en burn out, des magistrats ont même fait grève dans certains tribunaux pour demander plus de moyens et des embauches. 

De plus, les magistrats ne sont pas formés à détecter les violences et le harcèlement moral dans le couple.

 

Aidez le juge à vous connaître et à vous comprendre.

 

Présentez-lui un argumentaire cohérent face aux attaques du manipulateur pervers. 

Mettez la Justice de votre côté. Ne laissez pas la Justice être instrumentalisée contre vous par la manipulateur pervers qui vous harcèle. 

La méthode par étapes de Sophie Soria-Glo

COACHING DES FEMMES VICTIMES DE HARCELEMENT MORAL DANS LE COUPLE, AVANT, PENDANT ET APRES LA SEPARATION DU « COUPLE PARENTAL » :

 

- DIAGNOSTIC DE LA RELATION SAINE / MALSAINE : êtes-vous vraiment victime de la violence au sein du couple ? Ou bien est-ce votre imagination comme Monsieur l’affirme ? Monsieur est-il un manipulateur voire un pervers narcissique ?

Etre capable de mettre des mots sur des actes est déjà le début de la libération.

 

- AIDE A LA DECISION : faut-il ou pas quitter votre conjoint ? Quels sont les avantages et inconvénients de la rupture ? Etes-vous en phase avec vos valeurs en conservant cette relation coûte que coûte ?

 

- PROFILAGE DE LA PERSONNALITE DU MANIPULATEUR TOXIQUE ET PERVERS afin de le contrer et d’anticiper ses attaques pour pouvoir lui faire face et le vaincre.

 

- METHODOLOGIE STRATEGIQUE DE DEFENSE en lien avec votre avocat si vous êtes en procédure.

 

- CONSEILS DE COMPORTEMENT ET AIDE POUR METTRE A DISTANCE LE MANIPULATEUR TOXIQUE de façon légale en utilisant ses failles et ses erreurs.

 

- ASSISTANCE JURIDIQUE : aide au montage du dossier JAF avec votre avocat, points forts, arguments psychologiques et juridiques à présenter aux tribunaux. Titulaire d’une Maîtrise en Administration Economique et Sociale (AES) à la Sorbonne, Sophie Soria-Glo a étudié le Droit Constitutionnel, le Droit Public, le Droit du Travail et le Droit Social ainsi que les bases du Droit Civil dans le cadre de sa formation initiale. Elle s’est ensuite formée sur le terrain en Droit de la Famille en animant des groupes de parole avec des avocats chaque mois depuis octobre 2012. 

 

- « COACH TRIBUNAL » : coaching judiciaire pour préparer audiences, médiations éventuelles, expertises psychologiques et enquêtes sociales. Préparation mentale, discours à tenir pour convaincre, aide à la prise de parole en public.

 

- REINSERTION PROFESSIONNELLE par la recherche d’emploi ou la création d’entreprise avant ou après le divorce.

 

- RECONSTRUCTION DE SOI ET DEVELOPPEMENT PERSONNEL de la victime  pour la réussite de votre vie par la confiance en soi et l’estime de sa propre valeur.

Ainsi Sophie Soria-Glo travaille avec vous par étapes du début à la fin de l'épreuve qu'est le harcèlement moral, pour que vous soyez libérée du manipulateur jusqu’à la reconstruction complète, non seulement sur le plan matériel au niveau des procédures judiciaires mais aussi sur le plan  psychologique par la confiance en soi et sur le plan professionnel.

Séances de coaching individuel au cabinet de Sophie Soria-Glo à Paris ou par téléphone en régions et à l’étranger.

 

Nombre de séances selon l’objectif : de 1 à 10 séances maximum en fonction de votre problématique.

 

Règlement à la fin de chaque séance en face-à-face ou avec un abonnement mensuel pour le coaching par téléphone et la HOTLINE SOS 24H/24. 

Une prestation complémentaire : le coaching parental pour mamans solos

Comment être un bon parent après un divorce ou une séparation avec un manipulateur ? 

Comment permettre à son enfant de se construire avec des repères éducatifs solides ? 

Comment éviter que l'enfant soit sous l'emprise du parent manipulateur pervers narcissique ? 

 

Sophie Soria-Glo propose aussi des séances de COACHING PARENTAL pour les mamans solos dont les enfants sont obligés de fréquenter le père manipulateur en raison du droit de visite décidé par un juge.

 

Vous avez besoin d’apprendre à être parent isolé, à élever votre enfant sans vous sentir coupable, à verbaliser les choses sans «  dénigrer » l’autre parent.

 

Votre enfant a besoin de comprendre le conflit, le procès, les décisions des juges et le divorce ainsi que la situation affective, en lui expliquant tout cela à son niveau : pourquoi Maman a divorcé par exemple.

 

La maman solo doit comprendre que le père manipulateur va tout expliquer à sa manière aux enfants et qu’il vous calomniera comme d’habitude.

 

Certains pères toxiques font même lire à l’enfant des éléments du dossier judiciaire, les conclusions affreuses de leur avocat par exemple, avec tous les détails sordides inventés contre vous (adultère, folie, mauvaise mère, femme vénale, etc.).

 

Le coaching parental permet à la mère d’apprendre comment réagir face à l’emprise que le père manipulateur toxique essaie de mettre sur l’enfant ou les enfants du couple séparé. De nombreux signes alertent, il faut savoir ne pas les subir.

 

La méthode du coaching parental est inutile quand l’emprise du pervers est déjà installée de façon grave car il est trop tard. L’enfant est déjà devenu délinquant ou en échec scolaire gravissime à l’adolescence.

 

N’attendez pas la crise d’adolescence pour réagir par un accompagnement personnalisé en matière d’éducation.

 

Les repères éducatifs doivent être posés en préventif, dès les premières années de la séparation ou le divorce, au moment où le parent manipulateur commence à exercer son droit de visite et qu’il voit l’enfant seul à seul (week-ends et vacances).

 

Le but du pervers : que votre enfant vous déteste et demande à aller vivre chez lui.

 

Manipuler votre enfant contre vous coûte moins cher au pervers que faire des procédures. Que votre propre enfant vous rejette sera pire pour vous qu’une décision de justice qui vous retire la garde.

 

Il est possible de contrer cette démarche d’emprise sur votre ou vos enfants avec la technique du COACHING PARENTAL pour femmes victimes de pervers manipulateurs après la séparation.

 

La femme a le droit d’exercer son influence de manière éthique sur son enfant dont elle a la charge au niveau de son éducation.

 

Le coaching parental est réservé aux adultes. Sophie Soria-Glo ne reçoit pas les enfants en séances.

 

ATTENTION : Si votre enfant est la victime de violences physiques ou sexuelles, il faut l’emmener consulter un spécialiste (pédopsychiatre ou psychologue pour enfants) de façon parallèle aux procédures (dépôt de plaintes avec preuves etc.).

Définition du coaching des victimes de harcèlement moral : les enjeux et les méthodes

 

Le coach véritable ne cherche pas la cause psychologique du harcèlement moral dans le coeur de la victime mais le vrai coach agit en fonction des mécanismes du harcèlement pour trouver une solution de sortie de crise rapide et efficace.

 

La définition véritable du coaching est mal connue du grand public puisqu’on est submergé dans les médias et sur les réseaux sociaux par les coachs en sport, en déco, en fitness, en régime et même en jardinage, en marketing, en immobilier ou en finance. 

 

Ces profs de gym, décorateurs d'intérieur, nutritionnistes, jardiniers-paysagistes, consultants divers et variés ou agents immobiliers n’ont de coachs que le nom puisqu’ils n’ont pas suivi la moindre formation à la relation d’aide.

 

Ces conseillers en ceci et en cela mettent le mot « coach » pour faire chic sur la carte de visite. Mais cela brouille le paysage de ce qu’est réellement la vraie profession du coaching.

Le coaching est une profession de la relation d'aide mais elle n'est pas connue du grand public. 

 

De plus il y a des thérapeutes divers qui s’intitulent maintenant « coach » ou « psy coach ».

 

Mais le coaching n’est pas une thérapie : il ne sert pas à guérir mais il sert à atteindre des objectifs réels et concrets, mesurables et quantifiables par le client.

 

Depuis la loi du 9 aout 2004, il faut être psychologue diplômé ou médecin et avoir suivi une formation en psychopathologie clinique pour avoir le droit d’utiliser le titre de « psychothérapeute » et ceci sous peine d’une condamnation pénale.

 

Le législateur a voulu protéger le public  et les personnes fragiles face aux thérapies sauvages et aux psys divers et variés, sans formation ni diplômes.

 

Les psychothérapeutes qui exerçaient déjà sans avoir tous les critères ont donc dû choisir une autre appellation pour pouvoir continuer à travailler. Ils ont donc pris le terme « coach » par défaut pour mettre sur leur carte de visite.

 

Mais ils ne sont pas coachs puisque le vrai coaching n’est pas destiné à la guérison des blessures de l’enfance ni du passé.

 

De façon inverse, certains prétendus coachs dans l’aide aux victimes parlent de « patients » et de « consultations » comme chez un psychologue ou un psychiatre et non pas de « séances » comme tout coach professionnel normal.

 

Tous ces susdits "coachs" réalisent des thérapies et promettent la guérison aux victimes sans avoir suivi aucune formation en systémique familiale ou en psychopathologie par exemple et sans avoir non plus jamais mis le moindre orteil dans une entreprise où ils n’ont coaché personne.

 

On ne peut pas effectuer de thérapies dans le but de guérison avec les outils basiques du métier de coach qu’on apprend dans toutes les écoles de coaching offrant une certification aux clients voulant devenir coachs.

 

On peut devenir un bon coach, à condition que la formation soit assez longue car on ne devient pas coach en 15 jours voire en 3 comme certaines écoles de coachs le proposent. 

 

Mais jamais au grand jamais on ne deviendra psychothérapeute avec les outils appris dans la certification de coach.

 

Les personnes qui vendent la guérison aux victimes de harcèlement moral dans la vie privée ou professionnelle avec une simple certification de coach pour tout bagage, leur vendent en réalité du développement personnel comme tout coach peut le faire.

 

Le coach qui parle de ses « patients » reçus en « consultation » pour décoder leurs blessures d’enfance, leur passé familial ou leurs relations avec leur mère, leur père etc. n’est pas plus qu’un véritable escroc.

 

Car il n’a pas fait de formation pour offrir aux gens des thérapies qui ne sont pas gratuites mais payantes.

 

Il est interdit par la loi de faire des thérapies sur les patients si on n’est pas médecin ou psychologue clinicien diplômé et si on n’a pas suivi une formation spécifique à la psychopathologie.

 

Les psychothérapeutes doivent être inscrits sur le répertoire ADELI. 

Inversement on ne fait pas le coach quand on est thérapeute, psychologue ou psychiatre par exemple, voire psychanalyste et qu'on n'a pas fait la formation de coach. 

Le mélange des genres instaure la confusion. 

 

Les coachs qui font des thérapies aux victimes sont hors-la-loi et en pleine illégalité.

 

En effet, chez un vrai coach, vous n’êtes pas un « patient » mais vous êtes un « client » ou une « cliente » car dans sa définition le coach ne guérit pas les malades. Donc on ne parle pas de « patients » ni de « consultation » chez le coach, le vrai !

 

Ce n’est pas un simple effet de langage mais une réalité plus profonde est là-dessous.

 

C’est pourquoi Sophie Soria-Glo tient à mettre en garde les victimes au sujet de toutes ces dérives dans les professions de la relation d’aide.

 

Etre coach c’est son métier depuis près de 20 ans. Elle a fait de multiples formations pour parvenir à acquérir l’aisance et la compétence dans ce métier.

 

Sophie Soria-Glo ne fait pas de thérapies aux victimes : elle n’est pas psychologue ni psychiatre et n’a pas honte de le dire et de le proclamer haut et fort. Chacun son métier.

 

Elle propose du coaching opérationnel et stratégique et du développement personnel sur la confiance en soi avec les outils basiques du coach qu’elle a cependant affinés à l’intention des victimes de harcèlement moral.

 

Le vrai coaching ne sert pas à guérir les gens mais à atteindre des objectifs de progression dans sa vie privée et / ou professionnelle.

 

C’est pourquoi la confusion s’installe dans l’esprit du public autour du terme « coach »  et de la prestation qu'il ou elle peut apporter aux clients. 

 

Les clients potentiels ne connaissent donc pas la profession de coach car le message est brouillé et ils ne comprennent pas de quoi on parle.

 

Enfin près de la moitié des coachs qui exercent actuellement en France (selon une étude d'un syndicat professionnel) n’ont pas suivi la moindre formation au coaching.

 

Ils n’ont pas de diplôme, appelé « certification ». C’est un véritable scandale d’exercer sans formation ni diplôme une profession de la relation d’aide. Ces faux coachs sont donc des apprentis sorciers et des incompétents.

 

Les personnes qui s’intéressent au coaching doivent bien comprendre les enjeux de la profession.

 

Ils doivent connaître ce qu’est un coach véritable et pourquoi le vrai coaching apporte à ses clients des solutions rapides et efficaces pour sortir d’une situation de harcèlement moral dans la vie privée ou professionnelle.

 

Pourquoi un coach est différent d’un psychologue pour l’aide aux femmes victimes de pervers manipulateurs dans le couple et le milieu familial ?

 

Dialogue  vrai sur Facebook avec une femme victime de pervers narcissique dans le couple.

LA FEMME VICTIME  : « Quand je veux évoquer "mon" manipulateur pervers narcissique avec ma psy, elle change de sujet pour aller sur ma confiance en moi. »

 

REPONSE DE LA COACH SOPHIE SORIA-GLO (la réponse a été complétée avec plus de détails pour ce site) : 

« Moi je parle de ce sujet avec les victimes. Là dans ce cas, votre psy ne vous reconnait pas comme victime d'un manipulateur pervers puisqu'elle refuse la conversation sur le sujet. 

Et je pense que si le professionnel de la relation d'aide ne reconnait pas la personne victime comme étant victime réelle, elle ne peut pas : 

 

1- Se décharger sur le plan émotionnel

2- Mettre au point sa défense 

3- Et enfin, se reconstruire. 

 

La victime partage son expérience du pervers avec moi la coach. Nous mettons en lumière les stratégies tordues du malade pour la détruire, la faire passer pour folle etc. 


Je l'aide à ne plus se sentir coupable, à ne plus avoir peur.

 

Nous mettons des mots sur les faits qu'elle vit avec douleur et souffrance qui ne sont pas reconnues par la société, par l'entourage. C'est une 1ère phase très importante pour que la victime puisse se défendre.

 

Autrement elle est tellement au fond du trou qu'elle ne peut même pas envisager de gagner un procès contre le pervers. 


Puis nous commençons à mettre au point une ligne de défense avec un argumentaire. Et surtout une stratégie.

Le psy traite le traumatisme, en tous cas s'il est formé et s'il n'interdit pas à la victime de s'exprimer comme dans l'exemple ci-dessus.

 

Moi en tant que coach je traite la situation avec un objectif : METTRE FIN AU HARCELEMENT MORAL SUR LA VICTIME INNOCENTE ET HARCELEE !

Et pour ça, il faut bien connaitre la loi. C'est pourquoi mon "plus" c'est d'être juriste, secteur où je me suis formée à la fois en formation initale et continue. 


Enfin j'envoie la victime chez l'avocat si besoin est, ou je fais changer par la victime la stratégie de l'avocat incompétent dont elle dispose car elle n'a que ça et ne peut pas changer. 


Donc je coache la victime pour qu'elle oblige l'avocat à lui obéir car elle est cliente et elle paye ! 

 

Pour moi, l’avocat est l’employé de la victime. Il n’a pas à mettre une emprise sur elle une 2nde fois, après l’emprise du manipulateur.

 

L’avocat doit décider de la stratégie avec la cliente. Il est à son service. Il n’a pas à imposer à la victime des choses qui ne sont pas de son choix : une médiation familiale par exemple, alors que la loi permet à la victime d’échapper à cette épreuve inutile.

 

L’avocat doit répondre au téléphone et donner une réponse à la victime de harcèlement moral. Il n’a pas à empocher son argent et à ne plus donner de nouvelles sauf une semaine voire 1 jour ou 2 avant l’audience.

 

L’avocat doit accompagner la femme mais il n’a pas le temps ou il ne sait pas ce que vivent les victimes de pervers narcissiques.

 

C’est pourquoi j’ai mis au point la méthode d’accompagnement des victimes sur un plan légal  et psychologique à la fois. Aucun autre coach ne le fait car il faut avoir de multiples compétences. De plus, j'ai presque 60 ans et je connais la vie, j'ai 35 ans d'expérience professionnelle dans divers secteurs et plusieurs diplômes. 

 

Avec l’assistanat juridique que je propose ainsi que la HOTLINE SOS 24h/24 les femmes n’ont pas besoin d’un avocat à 100% présent et qui répond à chaque fois à tout du matin au soir et même le WE et la nuit, quand le manipulateur se manifeste à tout heure du jour  ou de la nuit. 


J'aide la victime à monter son dossier à présenter au juge, je la prépare aux expertises psychologiques et à la prise de parole en public devant le juge avec des exercices et des techniques de relaxation. 

 

Et c'est là que la victime peut relever la tête, elle devient une femme leader.

 

Et lorsque la victime est sortie de la crise, là et seulement à ce moment, on peut commencer le travail en profondeur sur l'estime de soi et de sa propre valeur. 

 

Parfois on n'en a même pas besoin car au cours du processus de construction de sa défense, la victime a pris elle-même conscience de sa propre valeur et a commencé à se reconstruire. 

 

D’abord on gère la crise, ensuite on va en profondeur et non l’inverse comme font la plupart des psychologues.

Ça avance bien la victime de savoir pourquoi elle est avec un pervers si pendant ce temps le harcèlement moral continue et ne s’arrête jamais.

 

Car le harcèlement moral va jusqu’à détruire la victime et moi en tant que coach je veux la sauver. Et surtout sauver ses enfants.  

 

J'ai moi-même été une enfant victime de la violence dans la famille. J'ai été guérie par plusieurs thérapies et une psychanalyse. Je peux aider les autres parce que j'ai réglé  ça. Je suis OK avec mon passé. Et même, je le revendique. 

 

Cependant, je ne peux pas supporter que les enfants souffrent. Je ne peux pas rester les bras croisés sans rien faire, sans rien dire.  

Cela serait infâme de seulement coacher les victimes et ne pas prendre part au combat contre les dérives de la Justice et des services sociaux qui font souffrir les enfants. 

 

C'est pourquoi je suis aussi une militante associative, pas seulement une coach pro.

 

Je suis révoltée par la violence institutionnelle et la victimisation secondaire qui sont pourtant interdites par la loi. L'Etat français est coupable de négligences très graves. »

PRENEZ RDV AVEC SOPHIE SORIA-GLO : coachingethique@gmail.com

Tous les tarifs et plus de détails sur le contenu des séances avec votre coach en vous rendant sur la page PRESTATIONS ET TARIFS de ce site. 

 

 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus