SOPHIE SORIA-GLO, VOTRE COACH SPECIALISTE

Au service du leaderhip de la victime

Sophie Soria-Glo

La coach qui trouve le leadership de la victime de harcèlement moral et qui lui permet de le développer.

Elle témoigne : "Etre victime de harcèlement moral est une opportunité autant qu'une épreuve. Etre harcelée permet de grandir et de devenir vainqueur. Le coach est celui qui voit des opportunités là où les autres voient des obstacles. Je suis intimement convaincue qu'au plus profond de son coeur, la victime de harcèlement moral est un leader contrarié, comme un "gaucher contrarié" qu'on a obligé tout petit à l'école à écrire avec la main droite. La victime doit se reconnecter avec sa nature profonde.

On l'a empêchée d'être ce qu'elle est. On lui a bloqué sa vie. Il lui faudra se battre pour ne plus être victime et pour vaincre face au harcèlement moral par le pervers manipulateur.

Ce chemin est un parcours exaltant  que j'aime faire aux côtés de mes clientes. Je suis une guerrière. Je combats avec les armes de la Vérité, de la Justice et de l'Amour. Face à un pervers il faut avoir un coeur sincère et généreux pour ne pas sombrer dans la haine. Je crois à la victoire de la Vie et de l'Amour face aux forces du mal et de la mort. Je suis croyante catholique  et baptisée adulte par choix spirituel il y a plus de 20 ans. 

C'est ma Foi qui me permet de tenir devant les situations horribles vécues par ces personnes victimes.

J'aime les aider à revivre et à retrouver l'espoir par des résultats concrets qu'on peut obtenir avec la méthode que j'ai mise au point de façon rationnelle et logique.

Je suis soutenue par la prière. L'Espérance chrétienne consiste à croire que tout est encore possible quand tout semble perdu d'avance. Je suis la coach de l'impossible comme mon mentor Jésus le Christ, le Messie, le Seigneur, le Roi de l'Univers qui a créé le ciel et la terre, m'a appris qu'on peut le faire. La Foi peut déplacer des montagnes. 

Faire tout pour soi. Faire tout pour Dieu. Faire tout pour les autres. Voila ma devise. 

Et quand je marche dans la rue en bas de chez moi à Paris 11è, je me dis que j'ai beaucoup de chance que Jésus Christ me guide sur le chemin de la Foi avec Marie, l'humble servante à qui je désire ressembler. 

Le coaching est un métier de service. On ne doit pas être dans le goût du pouvoir. Il faut se mettre aux pieds des gens et les traiter comme le fait le Christ, en leur lavant les pieds comme le faisait un domestique, un esclave de l'ancien temps. A l'époque du Christ, seuls les esclaves lavaient les pieds des gens.

Dans le coaching au service des plus fragilisés par la société, on ne peut pas se comporter comme un maître, un gourou affreux.

"Le plus grand parmi vous sera votre serviteur" a déclaré Jésus dans l'Evangile.

C'est ma philosophie de ce métier de coaching. Et c'est pourquoi je m'insurge contre ses dérives qui ne sont pas le fait de mes confrères coachs dont beaucoup sont diplômés et même plus que moi.

Et si j'ai créé ma méthode, c'est pour répondre aux demandes des clientes. Pas pour créer une école. Je ne forme pas qui que ce soit à la profession du coaching. Il n'y en a pas le besoin. De nombreuses écoles existent déjà. Et le marché des clients est saturé. En plus, pour devenir coach de victimes il faut au moins 20 ans d'expérience dans la profession et avoir fait des études de Droit.

Un simple avocat ne peut pas le faire. Il n'a pas fait la formation à la relation d'aide. Et surtout avec ses tarifs prohibitifs, il va ruiner la victime. Certains avocat le font mais ils prennent 240 à 370 EUR de l'heure. Ça ne vaut pas le coup d'être ruinée par un manipulateur qui vous harcèle et qu'en plus il vous fait payer les avocats les plus dispendieux de Paris. 

Ma HOTLINE SOS URGENCES 24H/24 est beaucoup plus économique pour la cliente et elle dispense l'avocat de devoir répondre à chaque attaque de harcèlement moral du manipulateur mari des victimes, dans les cas de divorce qui font le fonds de commerce des avocats. 

Moi je ne pousse pas la victime à divorcer et à faire de multiples procédures car je ne vis pas de ça. Je ne plaide pas devant les tribunaux. Je ne suis pas remboursée par l'aide juridictionnelle aux victimes sans le sou. Je suis coach tout simplement et je me fais payer à la séance comme un psychologue, sauf que le psychologue ne connait pas le Droit et ne peut pas conseiller la cliente sur les démarches juridiques à faire ou pas.

Ma démarche de coaching judiciaire et de "COACH TRIBUNAL" que j'ai mise au point aussi, permet à la victime de harcèlement moral de devenir un usager éclairé de la Justice de la France, alors que de nombreux dysfonctionnements entravent la reconnaissance du statut de victime de harcèlement moral dans le couple, mais aussi au sein de la famille et au travail. 

Mon prix est de 100 EUR  la séance mais parfois je fais un forfait pour que ça coûte moins cher aux victimes car l'argent ne doit pas être un obstacle à faire une démarche de coaching. C'est comme ça qu'on m'a formée. 

Je ne fais pas les démarches et les courriers administratifs non plus. Je ne suis pas formée en secrétariat. 

Un jour une victime que je connaissais m'a téléphoné. Elle était en demande de séances gratuites. Je lui ai fait remarquer que je vivais de ça, le coaching c'est mon métier.  Je ne peux pas lui faire cadeau des séances. Surtout quelle subissait du harcèlement moral au travail  et donc elle avait un travail et un salaire. Elle m'a répondu au téléphone : "Oui, mais c'est juste pour parler."

Et bien oui, parler. C'est ça mon métier, je travaille : parler aux victimes, les écouter, les conseiller et je crois que j'ai le droit de pouvoir en vivre. 

Je ne peux pas vivre qu'en bénévolat même si j'en fais un peu parfois pour des victimes qui sont mères seules au RSA à qui j'offre des séances gratuites de coaching solidaire. Beaucoup de personnes croient que parce qu'elles souffrent, on leur doit aide et assistance gratuites.

Je ne peux pas travailler gratuitement. 

Ça me dévalorise. 

Je ne suis pas salariée d'un service public gratuit de l'Etat. Je ne suis pas fonctionnaire ni assistante sociale. Les gens ne comprennent pas mon métier. C'est pourquoi je fais ce site qui est aussi complet et détaillé. Je procure un service d'assistance nouveau aux victimes que les gens doivent connaître parce qu'il est utile et même indispensable. Face à la victimisation secondaire, les victimes ont besoin d'un allié : le coach spécialiste que je suis.Un nouveau métier."

Sophie Soria-Glo

Coach certifié

Victimologue et Juriste 

Curriculum Vitae

Sophie Soria-Glo

Fondatrice du cabinet

LE NOUVEAU

COACHING ETHIQUE 

Clientèle de : 

- Entreprises, particuliers et professionnels entre 1999 et 2002. 

- Particuliers et professionnels uniquement, de 2002 à 2007. 

- Femmes victimes de harcèlement moral depuis 2007. 

EXPÉRIENCE 

PROFESSIONNELLE

Depuis 2007

Coach certifié, Victimologue et Juriste.

Spécialiste du coaching des femmes victimes de harcèlement moral. 

2002-2007

Coach certifié, développement personnel et professionnel. Clientèle de particuliers et de professionnels, femmes et hommes. 

1999-2002    

Coach certifié et formateur-consultant en indépendant.

Clientèle en majorité d'entreprises, quelques particuliers et professionnels. 

- Coaching de dirigeants et de managers en entreprise.

- Gestion des conflits et médiations, coachings individuels de dirigeants et de managers, coaching de Comité de Direction en équipe, coach pour étudiants en alternance en entreprise. 

- Références : RHODIA POLYAMIDE, SHELL, INTERNATIONAL SCHOOL OF PARIS, STIME – INTERMARCHÉ (centrale informatique de la chaine de grande distribution), LAFARGE en Jordanie et en France, NOKIA, IMAGE FORCE, INSTITUT DES SCIENCES URBAINES / EFFICOM.

                              

 1997 – 2000 

Journaliste spécialisée, secteur économique et social.

- Journaliste à REBONDIR : auteur de 6 ouvrages sur la création d’entreprise aux EDITIONS REBONDIR et de divers articles sur la recherche d’emploi.

- Articles ponctuels au GROUPE EXPANSION : enquêtes de fond pour les magazines L’ENTREPRISE et L’ENTREPRISE EN SOLO.

 

1983 - 1997

Journaliste indépendante, secteurs Société et Culture.

- Collaborations entre autres à : l’Agence Femmes Information, Viva / La Vie Mutualiste, France Inter, Elle, Libération, L'Evénement du jeudi, Décision Informatique, Vidéotex Magazine, Défis, Autrement, Femme Pratique, Actuel.

 

Conseil en communication événementielle : Organisation d’un prix littéraire de la Francophonie avec la SOCIETE DES GENS DE LETTRES  et la FIDELF Fédération internationale des écrivains de langue française, d’un colloque sur la banque et les nouvelles technologies pour VIDEOTEX MAGAZINE et du Festival « Hommage Jazz à Martin Luther King » à l’UNESCO.

FORMATION 

1984

Maîtrise AES (Administration Economique et Sociale), Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.

 

1998 / 2001    

Certification en coaching, formation de formateurs et autres formations en développement personnel et professionnel.

2007/2010

Formations à la Victimologie, au coaching des Victimes, à l'assistanat juridique et au Droit des Victimes de harcèlement moral dans le couple, le milieu familial et l'entreprise par le bénévolat en milieu associatif. 

 

LANGUES 

Anglais courant, lu, écrit et parlé, usage professionnel de la langue.

Coaching en Anglais.

CENTRES D'INTERET

Poésie, théâtre, littérature, cinéma.

Peintre aquarelliste amateur.

ENGAGEMENT HUMANISTE PAR LE BÉNÉVOLAT 

ASSOCIATIF

Organisation de 2 colloques au Sénat sur le harcèlement moral et les violences intrafamiliales en 2008 et 2009. 

Animation bénévole de groupes de parole mensuels associatifs avec des avocats

depuis 2012. 

Plusieurs centaines de femmes accueillies.  

Action de Plaidoyer sur les réseaux sociaux pour les droits des victimes et contre la victimisation secondaire.

Secrétariat bénévole de l'Association AVHMVP d'aide aux victimes de harcèlement moral dans la vie privée et professionnelle. 

Animation de blogs et de réseaux en bénévolat pour l'Association AVHMVP. 

Depuis février 2019 : Présidente de l'association VICTA sur les mêmes sujets mais en direction spécifique des femmes. 

 

Sophie Soria-Glo

Coach certifié, Victimologue  et Juriste, conseille les femmes victimes du harcèlement moral dans le couple, la famille et l'entreprise. 

Spécialiste de la défense et de la reconstruction des femmes victimes de manipulateurs, pervers, destructeurs et autres personnalités toxiques de notre époque.

Formateur et consultant, conseil en communication et créateur d'événements, écrivaine, conférencière, 35 années d'expérience dans les professions du conseil, près de 20 années dans le métier de coach. 

 

 

Le coaching consiste à s’associer avec un expert qualifié — le coach — dans un processus créateur et apte à susciter la réflexion afin de maximiser le potentiel personnel et professionnel.

 

Le coaching est tourné vers l’avenir, orienté vers l’action, axé sur un objectif avec un plan de travail structuré. 

La victimologie est l’accompagnement social et judiciaire des victimes et la recherche sur la cause des victimisations sur le plan sociologique.

 

Portrait de Sophie Soria-Glo

 

Sophie Soria-Glo est coach certifiée depuis près de 20 ans, formée à la méthode « Reconstruire sa Vie Adulte, du projet professionnel au projet de vie ».

 

C’est une méthode de résilience personnelle, professionnelle et sociale créée par le psycho-sociologue Frederic Hudson, l’inventeur du coaching aux Etats-Unis.

 

Elle possède un diplôme de coach obtenu dans une prestigieuse école de développement personnel et professionnel.

 

Elle a été formée aussi aux techniques de l’entretien non-directif et semi-directif, à la PNL, à l’Analyse Transactionnelle, au coaching de dirigeants en individuel et en équipe, au coaching en groupe, à la victimologie avec une psychologue et au Droit des Victimes de harcèlement moral sur le terrain avec plusieurs avocats.

 

Juriste de formation et ancienne journaliste économique et sociale, elle est aussi formateur-consultant, conseil en communication,  écrivaine et conférencière.

 

Elle entame sa carrière de coach en entreprise en 1999 et aide des managers et dirigeants sur des problématiques de management, conflits, médiation et harcèlement moral.

Dès ses premières missions de coaching en entreprise, elle aide des managers et dirigeants harcelés. 

Elle effectue aussi des missions de coaching multi-culturel à l'étranger. 

Mais le coaching est instrumentalisé dans les entreprises. Elle subit de la pression sur le secret professionnel du coach. 

En 2002, elle créée son propre cabinet de conseil pour vivre son métier de coach selon ses valeurs. 

Elle n'obtient que très peu de contrats en entreprise. Sa prise de position en faveur du secret professionnel du coach ne plaide pas pour elle. C'est le moins qu'on puisse dire. 

En 2004, elle doit alors effectuer une mission temporaire de coach d'étudiants et responsable pédagogique en école de commerce, filière Ressources Humaines,  pour pouvoir survivre. Elle découvre alors le coaching des jeunes et tout leur enthousiasme pour leur profession et leur avenir. 

En entreprise, on ne veut plus faire appel à ses services de consultant. Elle est "black-listée". A quoi peut bien servir une coach qui ne répète pas quoique ce soit à la Direction ni aux DRH et qui refuse de trahir la confiance des personnes qu'elle accompagne en faisant des rapports clandestins à leur propos ? 

 

Par respect de ses valeurs et de son éthique, elle se voit obligée de renoncer à intervenir dans le monde du travail par sa profession de conseil très rémunératrice.  

Si réussir et gagner des sous implique de trahir, alors NON MERCI ! 

Ce sacrifice financier l'amènera de façon progressive à devenir coach des victimes de harcèlement moral. 

 

Elle se met à coacher des particuliers H/F en quête de sens, de bonheur et de vérité : créateurs d’entreprise, chercheurs d’emploi, managers, femmes désirant retravailler après avoir élevé leurs enfants et... des victimes de harcèlement moral au travail ! 

 

A partir de 2007, elle s’investit dans le secteur associatif pour faire connaître la problématique des pervers narcissiques et de leur harcèlement moral dans le milieu familial ainsi que pour défendre les enfants victimes.

 

En 2008 et 2009, elle co-organise en bénévolat 2 colloques au Sénat et réalise une action de Plaidoyer en faveur de la cause des victimes, enfants et femmes.

Elle sensibilise les médias en faisant venir les journalistes à ces colloques.  

 

Elle participe à l’élaboration de la loi du 9 juillet 2010 contre le harcèlement moral dans le couple.

Elle est auditionnée par un député de l'Assemblée Nationale, rapporteur de cette proposition de loi  sur la violence intra-familiale. 

 

Elle se spécialise alors dans le coaching des femmes victimes de manipulation perverse.

A travers tout ce bénévolat associatif, elle a pu se former au traitement du harcèlement moral en rencontrant sur un plan professionnel les plus grands experts psychiatres, psychologues, psychothérapeutes, juristes, avocats, syndicalistes et de nombreuses victimes. 

De quoi se forger son opinion en comparant les méthodes des autres professionnels de différentes disciplines. 

Elle est alors formée par une juriste d'association à l'accompagnement juridique des victimes. 

Elle lance un blog pour dénoncer toutes les injustices dans le traitement du harcèlement moral par la Justice familiale. 

Elle est l'une des premières à parler des pervers narcissiques sur la toile. 

Ce blog lui attire les demandes de victimes de harcèlement moral au sein du couple, dont la première, une journaliste française expatriée à Londres, qui lui déclare : "Je divorce d'un pervers narcissique, je veux que vous soyez mon coach !"

Elle enverra toutes ses amies à Sophie Soria-Glo.  

Enthousiasmée par ce nouveau challenge inattendu, Sophie Soria-Glo se spécialise dans la luttte contre les manipulateurs de couple.  

Elle met en pratique tout ce qu'elle appris dans le milieu associatif qui lui a servi de formation.

Puis au fur et à mesure, elle élabore ses propres théories et met au point sa méthode de coaching juridique et judiciaire pour les victimes de harcèlement moral.

En animant avec des avocats son groupe de parole mensuel destiné aux femmes victimes, elle s'est également formée sur le terrain à partir de cas pratiques au droit  des victimes et aux différentes formes de procédures. 

 

Depuis 2011, Sophie a coaché en entretiens individuels des dizaines de femmes ciblées par du harcèlement moral dans la vie privée ou professionnelle.

 

Elle pratique un coaching opérationnel, stratégique, juridique et comportemental qui permet à chaque femme victime de s’en sortir et de se reconstruire en développant son autonomie et son leadership.

 

Sophie Soria-Glo a suivi des formations au métier de coach par la psychologie humaniste. 

Elle possède un Master (BAC + 4 ) en Administration Economique et Sociale (AES) obtenu en 1984 à l'Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne où elle a notamment étudié le Droit. 

Elle a travaillé en Sociologie et Analyse du discours sur l'image des hommes à l'heure du développement des produits de beauté qui leur sont dédiés et de la mode des "nouveaux pères". 

Le sujet de son mémoire de Master a pour titre : "La presse masculine : quelles images des hommes ? ". 

Elle a étudié et comparé l'image des hommes dans la presse masculine traditionnelle du style PLAYBOY et LUI ainsi que dans la nouvelle presse destinée aux hommes dans les années 1980. 

Cette étude sociétale du positionnement des hommes dès 1984 lui permet d'avoir aujourd'hui une vision sociologique du décalage entre les aspirations des hommes et celles des femmes, source en grande partie selon elle du harcèlement moral dans le couple et au travail, en raison des stéréotypes de genre qui perdurent encore de nos jours.  

Les hommes ont perdu confiance en eux face à l'émancipation féminine. Ils n'ont pas encore trouvé une façon nouvelle d'affirmer leur virilité sans violence relationnelle. 

La violence transgénérationnelle dans les familles, qui n'a pas été traitée ni éradiquée depuis des millénaires, a produit une nouvelle génération d'hommes reproduisant ce qu'ils ont vécu au sein du clan familial. 

Il faudra une évolution sociétale profonde pour que le mécanisme de la perversion narcissique soit évacué des cours de récréation où sévit le harcèlement moral, phénomène qui se reproduit dans le milieu professionnel et la vie personnelle des hommes et des femmes de notre siècle. 

 

Sophie Soria-Glo possède près de 20 ans d’expérience dans le métier de coach.

 

Elle connait bien le monde de l’entreprise et le secteur associatif où elle est intervenue en tant que coach, consultant, formateur, conseil en communication, journaliste d’entreprise et spécialiste en événementiel.

 

Il faut un profil diversifié pour faire face aux harceleurs de bureau qui sont souvent les mêmes que ceux qui harcèlent dans le couple et le milieu familial.

 

Le pervers narcissique harcèle son entourage à la fois dans la vie privée et professionnelle. Il lui faut une cible dans chaque secteur pour se valoriser aux dépends des autres et se sentir supérieur à la femme qu'il domine. 

 

Harcèlement moral dans le couple : anticiper les manœuvres du manipulateur, trouver la technique pour stopper la vendetta judiciaire acharnée contre vous

 

La coach spécialisée Sophie Soria-Glo va aider la victime à faire face aux procédures par la préparation mentale par exemple, qui est une technique issue du sport.

 

Elle va aider la victime à mettre au point un argumentaire de défense car cette coach spécialisée est capable de se mettre en quelque sorte "dans la tête du manipulateur" afin d’anticiper ses attaques.

 

Bien sûr vous avez un avocat, mais il ne peut pas répondre à toutes vos demandes, en particulier par manque de temps.

 

C’est pourquoi il est très important de faire appel aux services d’un expert qui sera là à vos côtés pour gérer la relation avec le manipulateur de couple, lors du divorce en particulier ainsi que pour les divers conflits au sujet de la garde des enfants.

 

Harcèlement moral au travail : trouver la stratégie opérationnelle qui permet de sortir de la crise

 

Dès 1998, à l’âge de 40 ans, Sophie Soria-Glo a entamé une reconversion professionnelle de son 1er métier de journaliste et conseil en communication, afin de répondre à la crise dans les médias et à son désir de s’impliquer dans la vie des autres pour les aider au lieu de rester en observateur dans son poste de journaliste.

 

Pendant 2 ans, un week-end par mois et au cours de divers stages de formation professionnelle, elle suit des cours pour se former à la profession de coach dans un organisme de formation permanente dont elle obtient le diplôme ou « certification » en 2000.

 

Elle poursuit sa formation pendant un an de plus avec d’autres stages de spécialisation.

 

Elle a également suivi des cours dans une autre école, ce qui lui permet d’avoir une autre vision du coaching à son actif.

 

Pour être un bon coach opérationnel, il faut avoir suivi soi-même non seulement une formation mais aussi une thérapie pour guérir de ses blessures d’enfance.

 

Sophie Soria-Glo a elle-même suivi une psychothérapie de type analytique et une psychanalyse avec un médecin psychiatre victimologue entre 1988 et 1991. Puis elle a suivi une psychothérapie complémentaire pendant ses études de formation  au coaching.

 

Au cours de ses études et après son diplôme de coach, Sophie Soria-Glo intervient pendant 5 ans en tant que coach professionnel dans diverses entreprises qu’elle quitte pour ne plus devoir subir de pressions sur la rupture du secret professionnel.

 

Elle s’oriente alors vers le coaching de professionnels et de particuliers qui paient les séances à leurs frais.

 

Le concept du « Coaching Ethique » est fondé sur une prise de position simple à comprendre.

 

Un vrai coach professionnel et éthique doit :

 

  • avoir été formé et certifié dans un organisme reconnu ;

 

  • avoir fait soi-même une psychothérapie pour guérir ses propres blessures d’enfance, sinon il ou elle ne peut pas aider les autres à résoudre leurs problèmes.

 

  • respecter le secret professionnel quoi qu’il lui en coûte ;

 

  • ne pas utiliser soi-même de méthodes occultes ou ésotériques comme la voyance dans sa pratique ;

 

  • ne pas envoyer non plus les clients chez des charlatans de l’occulte et des pseudo « arts divinatoires » pour soi-disant compléter son accompagnement ;

 

  • ne pas prétendre guérir qui que ce soit puisque ce n’est pas son métier.

 

Bibliographie

 

- « Harcèlement moral dans le couple, la famille ou l’entreprise : comment entrer en Résistance contre les manipulateurs toxiques et pervers de notre monde moderne ».

Guide pratique d’auto-défense publié par Sophie Soria-Glo en juin 2016, 500 pages, 25€.

 

Frais postaux d'envoi : 10€.

Commande par mail auprès de l’Auteur : coachingethique@gmail.com

 

Présentation du livre

 

Le livre qui montre comment les pervers ont infecté la France et se sont hissés au plus haut niveau de la société.

 

Couple, famille, entreprise, Fonction Publique, etc. et sans oublier les organismes religieux telles les églises des différentes religions : comment faire pour expulser les pervers de l’action publique de notre pays ?

 

Ils ont infiltré, ils sont partout bien installés. Le livre permet de les démasquer et de donner les moyens de lutte que l’on soit leur victime comme dans le mariage et la famille ou leur collègue de bureau voire leur supérieur qui n’ont pas envie de se faire embêter par ceux qui veulent prendre leur place.

 

Par la méthode du harcèlement moral on peut avoir toutes les places qu’on veut dans la société actuelle.

 

Et bien par la méthode de ce livre on peut avoir toutes les places qu’on désire sans se faire harceler ni devenir harceleur soi-même.

Une place importante est donnée à la protection de l’enfant dans notre pays où le manipulateur peut se reconnaître au fait qu’il s’en prend aux plus faibles, ce qui n’est pas un acte de courage bien entendu.

 

Bonne lecture à toutes celles et tous ceux qui n’ont pas envie de devenir la victime occulte principale de ces mafieux pervers et toxiques de notre époque ainsi qu’à toutes celles et ceux qui, étant déjà victimes, n’ont pas envie de le rester à vie voire jusqu’à la mort et au suicide.

 

Avec les recommandations de l’Auteur sous forme de Fiches Pratiques pour savoir comment s’en sortir et ne plus subir.

 

« Ces 490 pages sont de la bombe atomique, j’espère que vous allez vous régaler à les lire. » L’Auteur.

 

Sophie Soria-Glo est coach certifié depuis près de 20 ans, dont 10 années au service des victimes de harcèlement et de violences.

 

Elle est aussi formateur-consultant, conférencière et auteur de plusieurs ouvrages sur le coaching et la création d’entreprise.

 

Fondatrice du cabinet Le Nouveau Coaching Ethique en 2002, elle a coaché de façon individuelle et collective de nombreuses femmes aux prises avec des manipulateurs toxiques et pervers, désireuses de se défendre et de se reconstruire.

 

Elle est aussi Secrétaire Nationale de l’Association AVHMVP, Aide aux victimes de harcèlement moral dans la vie privée et professionnelle dont elle anime en bénévolat les groupes de parole mensuels et la communication sur les réseaux sociaux.

 

Le livre est publié en auto-édition à compte d’auteur afin de pouvoir avoir la liberté d’écriture pour dénoncer tous les scandales de ce monde complice des pervers, que ce soit au niveau du système judiciaire, des entreprises ou de la société en général.

Parution en juin 2016. 

"La rencontre avec Sophie fut une très belle rencontre !

Nous n'avions aucune raison de nous rencontrer si ce n'est mon histoire depuis 20 ans avec un homme difficile, très difficile. Sophie sait écouter, prendre de la distance, ne pas prendre parti.

Son calme est apaisant, ses paroles m'ont permis de me ressourcer pour mieux avancer.

A un moment, malgré son accompagnement, j'ai perdu pied. Elle a cru devoir passer la main en m'orientant par sécurité vers une psychiatre spécialiste du psycho-trauma. Pourtant la suite a montré que c'est Sophie qui avait vu juste dans son diagnostic et sa vision des choses.

Aujourd'hui je vais bien, très bien, j'ai pu guérir, non pas de mon histoire d'amour mais de mon probleme de dépendance affective. J'ai beaucoup travaillé mais elle a initié le travail.

Merci Sophie pour ta clairvoyance et ton humanité, ça ne s'oublie pas."

 

Laurence M., 58 ans, professeur de littérature

Le leadership des femmes et les Sciences Sociales 

 

L'empowerment : reprendre le pouvoir sur soi, un concept-clé pour les femmes victimes

Par son expérience d’aide à la reconstruction des femmes ayant subi de la violence psychologique dans le milieu familial ainsi que du harcèlement moral ou sexuel au travail, Sophie SORIA-GLO a été amenée à s’interroger sur les critères du succès au féminin et à établir sa méthodologie pour le leadership des femmes.

 

C’est l’EMPOWERMENT des femmes : la possibilité pour une femme d’être libre et indépendante tout en conservant sa féminité qui ne fait pas obstacle à sa réussite au travail.

 

L’empowerment est le nouveau concept-clé pour la réussite des individus au 21è siècle. Il a été théorisé aux USA par les sociologues féministes des années 70 puis repris par des sociologues de l'aide aux pays en développement mais il reste méconnu en France.

 

L'empowerment concerne les minoriés et tous les opprimés sur le plan de la société. 

L’empowerment est l’appropriation ou la réappropriation de son pouvoir sur soi pour se réapproprier son potentiel ainsi que sa puissance libératrice et créatrice. 

Il comporte une intense dimension psychologique pour acquérir confiance en soi et estime de soi.

Il se traduit ensuite par des changements concrets dans la vie de la personne.

C'est pourquoi l'empowerment concerne le coach des victimes qui peut ainsi guider sa cliente vers un avenir meilleur où elle contribuera aussi à la prospérité de la société.

 

Au lieu de coûter de l'argent à l'Etat (congés maladie, allocations chômage, frais de Sécurité Sociale etc.) en étant malade à cause du harcèlement et de la victimisation secondaire... 

Avec l'empowerment la victime peut se réapproprier sa vie future, avoir son projet, son rêve et ne plus dépendre d'un manipulateur odieux qui pourrit sa vie et bloque son existence à tous niveaux. 

Elle peut rêver à être libre et heureuse. 

Par exemple, la femme victime qui a toujours été habituée à rester au foyer ou à faire des petits boulots alimentaires pour plaire à son mari manipulateur voulant la contrôler, va s'autoriser après la rupture à penser à un son futur, à se réaliser et à avoir sa vie pour s'épanouir : sortir de la maison pour avoir une activité même en bénévolat, changer d'emploi ou faire une formation, s'élever socialement par un meilleur emploi, effectuer enfin un travail qui l'intéresse... 

Elle ne craindra plus d'être rabaissée par la méchanceté de son mari dans ses efforts ni dans sa motivation.

 

Elle ne sera plus stoppée moralement par les critiques du mari ou compagnon qui a peur de voir en elle une rivale professionnelle, qui redoute de se sentir en compétition avec une femme belle et intelligente car elle réussirait mieux que lui ou qui souffre de jalousie maladive et s'obsède avec l'idée fausse qu'au travail elle rencontrerait d'autres hommes avec qui elle couche. 

En langue française on traduit EMPOWERMENT par AUTONOMISATION. 

L'empowerment est un concept très important à comprendre pour des femmes qui sont souvent des dépendantes affectives, l'une des portes par lesquelles le manipulateur peut entrer dans leur vie et y demeurer un bon nombre d'années. 

L'empowerment recouvre aussi un projet politique pour l'égalité H/F. 

Par l'empowerment, la femme victime devient LEADER. 

 

Selon les psychologues et les chercheurs en Sciences Sociales, voici les définitions de

l’empowerment venues en majorité des USA mais aussi de France. Ces théories sont à la pointe du changement social de nos jours.

 

Toute personne et pas seulement une femme peut se trouver en pointe dans l’empowerment surtout si elle fait partie d’une minorité qui n’est pas reconnue

par la société.

 

« Au plan individuel, Peter Eisen (1994) définit l'empowerment comme la façon par

laquelle l'individu accroît ses habiletés favorisant l'estime de soi, la confiance en soi,

l'initiative et le contrôle.

 

Certains parlent de processus social de reconnaissance, de promotion et d'habilitation des personnes dans leur capacité à satisfaire leurs besoins, à régler leurs problèmes et à mobiliser les ressources nécessaires de façon à se sentir en contrôle de leur propre vie (Gibson, 1991 p. 359).

 

Les notions de sentiment de compétence personnelle (Zimmerman, 1990), de prise de conscience (Kieffer, 1984) et de motivation à l'action sociale (Rappoport, 1987, Anderson, 1991) y sont de plus

associées.

 

L'empowerment individuel comprend une dimension transactionnelle qui se

joue aussi au plan social et collectif car il implique une relation avec les autres.

 

À cet effet, Katz (1984) le représente comme un paradigme synergique où les personnes sont

inter-reliées, où il y a un partage des ressources et où la collaboration est encouragée.

 

Il demande un effort individuel qui est alimenté par les efforts de collaboration et un

changement de l'environnement (Wallerstein & Bernstein, 1988). 

 

La compétence personnelle, la prise de conscience, la motivation, l'information, la créativité, le pouvoir, les valeurs, la coopération, la participation active, le dialogue et la promotion, pour ne

nommer que ceux-ci, sont tous des concepts sous-jacents aux différentes définitions

accordées à l'empowerment. 

 

Nous comprenons l'empowerment comme un processus par lequel les femmes accroissent leur capacité de modeler leur propre vie et leur environnement ce qui représente une évolution de leur conscientisation à propos de leur statut et de l'efficacité potentielle des interactions sociales qu'elles peuvent avoir (SCHULER, 1997). »

 

SOURCE : d'après Université Bordeaux 3, chaire Unesco, extraits.

 

Selon un autre texte de recherches de l’Unesco :

« L'empowerment des femmes est aujourd'hui présenté comme une stratégie-clé du développement. La déclaration de Pékin, dans son épigraphe 13, insiste :

« L'empowerment des femmes et leur pleine

participation dans des conditions d'égalité dans toutes les sphères de la société, incluant la participation aux processus de décision et l'accès au pouvoir, sont

fondamentaux pour l'obtention de l'égalité, du développement et de la paix (UNESCO).

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus